fdc080474b4521c1a47328b67a8c23be.txt
Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Vendredi 20 Janvier 2017

Pas de transport, pas de travail !



A l’occasion des 4èmes Rencontres de la Mobilité Inclusive organisées à l’Assemblée Nationale le 18 janvier 2017, le cabinet Elabe a présenté les résultats de l’étude « Mobilité et Emploi ». Un chiffre ressort de cette enquête : 4 français sur dix considèrent que les déplacements quotidiens sont difficiles.



Pour 4 français sur 10, les déplacements quotidiens sont difficiles
Pour 4 français sur 10, les déplacements quotidiens sont difficiles
On retiendra également que 40% des Français estiment ne pas disposer d’un accès facile et rapide au réseau de transport local (métro, car, bus, tramway, réseau ferré local…), 37% au réseau de transport moyenne/longue distance (gare ferroviaire). Concernant les autres transports locaux (service de location de véhicules/auto-partage, covoiturage…), la part de la population qui s’estime pas ou mal desservie est encore plus forte (54%). Plus récents, ces réseaux restent encore difficile d’accès pour une majorité de Français. Enfin, 53% des Français considèrent que les moyens de transports sont suffisamment développés dans leur zone d’habitation, contre 47% qui font le constat contraire.

Autre constat, 86% des Français estiment que les difficultés d’accès à la mobilité constituent un frein à l’emploi, dont plus d’un tiers (35% « Oui, tout à fait ») en sont convaincus. Ce constat quasi-unanime illustre parfaitement la force du lien établi entre les questions de mobilité et les questions liées à l’emploi.

C’est auprès des populations qui résident dans les zones les plus urbaines que le sentiment d’un développement suffisant est le plus important : 79% dans l’agglomération parisienne et 72% dans les communes des plus de 100 000 habitants. En revanche, les personnes vivant dans les zones rurales ou peu urbanisées considèrent très majoritairement que les moyens de transports ne sont pas assez développés (77% pour les communes rurales et 62% pour les communes de 2 000 à 20 000 habitants). 43% des Français déclarent avoir, au moins « de temps en temps » des difficultés dans leurs déplacements quotidiens. 13% d’entre eux estiment même en avoir régulièrement (et 30% « de temps en temps »).

Face à cette situation, la relation emploi/Transport reste complexe. Près d’un Français sur cinq (19%) déclare avoir déjà renoncé à se rendre à un entretien d’embauche ou dans une structure d’aide à la recherche d’emploi parce qu’ils ne pouvaient s’y rendre.

Pour Elabe, la conclusion est simple : la mobilité doit être un véritable enjeu pour les pouvoirs publics car 59% des Français décrivent les questions de mobilité comme un « enjeu important » pour les pouvoirs publics, et 20% souhaitent qu’il soit un « enjeu prioritaire ». Au total, près de 8 Français sur 10 (79%) considèrent cette question comme un enjeu « prioritaire » ou « important », contre seulement 21% qui estiment qu’il s’agit d’un « enjeu secondaire ».

Téléchargez l'étude

etude_elabe_mobilite_et_emploi_pour_les_rencotres_de_la_mobilite_inclusive_rapport_detude.pdf etude-elabe-mobilite-et-emploi-pour-les-rencotres-de-la-mobilite-inclusive_rapport-detude.pdf  (698.84 Ko)