Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Passer un coup de fil du bureau, permis ou interdit ?


Officiellement c'est interdit, officieusement c'est largement pratiqué. De nombreux salariés prennent un peu de leur temps et de leur outil de travail pour régler leurs soucis domestiques. Sans compter les voyageurs d'affaires qui téléphonent chez eux avec leur portable pro et ceux qui surfent sur leurs mails perso avec la connexion pro. Pas de quoi fouetter un chat et d'ailleurs, dans la pratique, bien difficile de différencier les utilisations !



Lorsque les outils professionnels entrent à la maison, il est bien logique que leur utilisation au travail déborde un peu sur les heures de bureau. L'enquête que vient de réaliser Regus confirme ce que l'on subodorait tous : quelle que soit la taille de l’entreprise, 87% des salariés avouent consacrer du temps à la lecture de leurs mails personnels, parmi d’autres pratiques comme les appels téléphoniques privés ou les achats sur internet. Ce chiffre témoigne de la flexibilité que les entreprises françaises accordent aux collaborateurs afin de les laisser gérer leurs activités personnelles... ou du temps que les collaborateurs s'accordent eux mêmes sur leur temps de travail pour régler une question familiale !
Si les collaborateurs des grandes entreprises sont les moins nombreux à lire leurs e-mails personnels sur leur lieu de travail (seuls 72% d’entre eux), ils sont également les moins enclins à réaliser leurs achats sur Internet, activité particulièrement chronophage. Aussi ne sont-ils que 12% à faire leurs emplettes sur le net, contre 24% et 21% respectivement pour les salariés des très petites et moyennes entreprises.
Il reste que tout cela participe d'une certaine logique: puisque le portable professionnel vous poursuit jusqu'à la maison, il n'y a pas vraiment de raison pour maintenir totalement l'étanchéité dans l'autre sens. Petite compensation ou grand dévoiement ? C'est à chacun de se responsabiliser devant sa glace et question de mesure, sans doute ! Comme dans chaque chose, finalement.

Annie Fave

Lundi 12 Septembre 2011


Notez