Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 22 Janvier 2012

Pekin prolonge la circulation alternée



Circuler en Chine est loin d’être facile pour le voyageur d’affaires. En plus d’être obligé d’avoir recours à un chauffeur - car seuls les détenteurs d’un permis de conduire chinois peuvent prendre le volant - il doit faire attention au dernier chiffre de sa plaque d’immatriculation lorsqu’il est à Pékin. Saturée de voiture, la ville a mis en place la circulation alternée en 2008 pour réduire les bouchons et la pollution qui en découle. Cette mesure a une nouvelle fois été reconduite.



© Lucas Pablo Ponce | Dreamstime.com
© Lucas Pablo Ponce | Dreamstime.com
Avec 4,98 millions de véhicules en circulation, Pékin connaît de nombreux soucis avec les embouteillages et la pollution. Pour les réduire, la municipalité avait décidé de mettre en place des règles de circulation basées sur les immatriculations des voitures. Depuis 2008, pendant la semaine de 7h à 20h, un cinquième des véhicules sont interdits de rouler en fonction du dernier chiffre de leur plaque. Cette réglementation devait prendre fin le 10 avril 2012, mais elle a finalement été reconduite et sera par conséquence maintenue. Pour compléter ce dispositif, la ville avait également limité l’accès aux immatriculations de nouvelles voitures en lançant un permis d’achat de véhicule, l’année dernière. Les détenteurs de ce droit sont désignés par une loterie retransmise à la télé. En 2011, 173 000 ont ainsi été délivrés. Cette année, la ville a prévu d’en mettre en circulation 240 000.