Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Petit voyage dans un futur proche. Sceptiques s’abstenir.


S’il avait fallu sourire à toutes les idées loufoques devenues réalité au fil des ans, Jules Vernes aurait été un comique de haut vol. Et que dire de Léonard de Vinci ou de la dizaine de visionnaires qui ont marqué l’histoire. Le dernier en date, Orwell avec son roman "1984", était-il plus proche de la science fiction ou de la réalité ? A vous de juger.



Des étudiants de l’université de Canberra en Australie ont peut-être imaginé le traitement de texte du futur : ils viennent de développer un système informatique capable de lire dans notre esprit et de retranscrire nos pensées sur l’écran d'un ordinateur. Incroyable. A première vue, le système, appelé "Brain Speller" n’a rien de bien extraordinaire. Un casque, des électrodes placées sur la tête et un logiciel qui convertit en mots les signaux électriques reçus du cerveau. Bien évidemment, nous n’en sommes qu’aux balbutiements du procédé. Dans un premier temps le système sera utilisé en milieu médical auprès de patients paralysés ou incapables de s’exprimer. Les premiers tests sont encourageants et les résultats vont au delà des espérances. Pour autant, il faudra cinq a dix ans de réglages pour obtenir un résultat sans faille ou presque. Dans l’univers du voyage d’affaires, les applications possibles sont nombreuses d’autant que le système pourra transmettre en temps réel, via un"cloud", le compte rendu ou les réflexions nées d’un rendez vous ou d’une réunion de travail. Et on pourra, tout aussi automatiquement, transférer ses demandes de changements de billets ou les modifications d’une réservation hôtelière ! Autant de thèmes utiles aux déplacements professionnels.
Ne rêvons pas, il faudra bien une dizaine d’années avant de voir arriver une application dédiée. Mais plusieurs groupes internationaux se sont déclarés prêts à travailler à la commercialisation du produit.

Philippe Lantris

Mardi 10 Mai 2011


Notez


1.Posté par jean-michel kadaner le 10/05/2011 15:40
Il en procède, déjà aujourd'hui de même pour la gestion de sytèmes d'armes embarquées sur les chasseurs de nouvelles génération...de manière à anticiper, en quelques fractions de secondes (essentielles à Mach 2) les approches "Friends or "Foe" et garantir la vitoire en combat..
La mise en oeuvre de liens neuronaux, internes/externes va devenir de plus en plus courante, y compris dans des domaines comme la micro-chirurgie, par le couplage, via le cerveau du praticien (toujours essentiel, heureusement) de lasers hyper performants et de scanner 3 D...
Nous n'avons encore rien vu....
Bonne journée.