Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 13 Juin 2010

Pétrole : hausse attendue des billets d'avions pour la rentrée



Alors que l'Euro reste faible face au dollar, et malgré la baisse actuelle du prix du baril, bon nombre d'experts parient désormais sur le retour des hausses carburant. A la rentrée pour les plus pessimistes, d'ici à la fin de l'année pour les autres. Explication d'un mécanisme complexe qui s'appuie des "couvertures" engagées au début de cette année.



Se couvrir en cas de hausse du pétrole, voilà bien la bonne idée des compagnies aériennes qui, depuis quelques années, se sont protégées contre les fluctuations des tarifs pétroliers en signant des contrats d'achat à prix ferme moyennant de grandes quantité. Une bonne idée à l'origine qui a pourtant coûté cher à Air France ou Delta Airlines entre autres en 2009, le baril n'ayant pas atteint les prix signés. Car au final, l'effet "yoyo" du pétrole, non maitrisable, est un casse tête pour les responsables carburant. "Le souci est la gestion des stocks et la capacité des compagnies à gérer des achats en flux tendu sans risque la pénurie", explique Jacques Roset, un expert du domaine, "On constate qu'avec l'été, comme souvent, le prix du baril baisse. Il remontera à l'entrée de l'hiver. Mais si la crise économique s'empare de l'Europe, on peut s'attendre à une spéculation sur le prix du baril et à une hausse rapide du prix des carburants. Avec au final, une hausse du prix des billets d'avion comparable à celle vécue en 2009". Une analyse que semblent confirmer les compagnies présentes à Berlin, la semaine dernière, dans le cadre du congrès de IATA. Selon les experts de la Lufthansa, les premières hausse sérieuses se feront avant la fin 2010.