Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Pilotes, vers plus de contrôles d’alcoolémie et de drogue dans les aéroports


IATA imposera-t-elle aux aéroports plus de contrôles d’alcoolémie des pilotes avant le départ des avions ? La demande semble légitime pour la sécurité des voyageurs mais dépend en très grande partie des compagnies aériennes elles-mêmes. Et il faudrait un organisme privé pour assurer ces visites qui devront être systématiques. Qui payera ?



Pas moins de quatre pilotes en état d’ivresse avant de prendre le manche, il n’en fallait pas plus pour conduire les autorités aériennes internationales à réfléchir sur les mesures à prendre pour assurer un meilleur contrôle des équipages. Cet épisode additionné à la tragique expérience du crash de Germanwings, les organismes de sécurité tels que l'Agence Européenne de Sécurité Aérienne se penchent sérieusement sur la question de l'état de santé des pilotes.

Pour l’heure, plusieurs pistes de travail sont étudiées. L’une d’entre elles s’appuie sur la création d’un organisme de contrôle… financée par les passagers ! La mission de ces contrôleurs serait également de vérifier que les équipages n’ont pas pris (ou fumer) de substances illicites au moins 12 heures avant de prendre leur poste.