Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Plan de redressement chez Brussels Airlines


Brussels Airlines déficitaire a présenté un plan d'austérité pour atteindre à nouveau la rentabilité en 2014. La compagnie va demander à ses employés d’être plus flexibles. Un projet qui, selon les syndicats, pourrait conduire à la suppression de 60 postes. Mais ce plan vise aussi à retrouver la rentabilité, annoncée pour 2014, et la mise en œuvre de nouvelles lignes dès 2012.



Plan de redressement chez Brussels Airlines
Brussels Airlines, filiale de Lufthansa, a enregistré en 2011 une perte de 80 millions d'euros qui serait principalement due au prix élevé du carburant, la situation politique tendue en Afrique de l'Ouest ou encore un investissement de 25 millions d'euros sur l’année. Le 21 novembre, elle présentait son plan "Beyond 2012-2013" pour redresser ses bilans futurs. La compagnie prévoit de réduire ses coûts en changeant son fonctionnement. Ainsi, elle souhaite trouver un meilleur équilibre entre l'offre de vols européens et son réseau long-courrier. Selon ce projet, le transporteur va aussi avoir recours à la "flexibilité" et "l'inventivité" des travailleurs et espère ainsi éviter un plan social collectif : c'est-à-dire l'utilisation du temps partiel, du reclassement et du départ anticipé. Mais les syndicats estiment eux qu’une soixantaine d’emplois serait menacée et les pilotes en seraient les premières victimes. Des négociations vont débuter dans les prochains jours et dans cette optique de dialogue, les syndicats de la compagnie n’utiliseront pas le préavis de grève déposé. Avec ce plan, la direction espère atteindre à nouveau la rentabilité en 2014.