Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Plus d’une personne sur deux voudrait téléphoner pendant un vol


Depuis plusieurs mois, l’agence américaine FAA se pose une question «Faut-il alléger les restrictions sur l’utilisation d’équipements électroniques en vol ?». Si la réponse du dernier groupe de réflexion sur le sujet a répondu «Oui mais…», la majorité des passagers internationaux semblent prête à téléphoner à bord.



Plus d’une personne sur deux voudrait téléphoner pendant un vol
Faire le point avec ses collaborateurs ou prévenir sa femme de son retard tandis qu’on est encore au dessus de l’océan, beaucoup de passagers semblent en rêver. Selon un sondage Skyscanner réalisé auprès de 1000 voyageurs internationaux, plus d’une personne sur deux (61%) utiliserait son téléphone portable pour appeler et envoyer des messages durant le vol, si cela était autorisé. Néanmoins, les passagers ne veulent pas payer de leur poche pour bénéficier du wifi en avion. En effet, 75 % des sondés ont assuré qu’ils ne l’achèteraient pas si cela était proposé en option par une compagnie aérienne. Les voyageurs d’affaires qui aiment le calme des cabines encore anti-téléphone peuvent souffler. Si les passagers veulent majoritairement pouvoir téléphoner, l’agence américaine de l’aviation envisage d’assouplir les restrictions sur l’utilisation d’équipements électroniques mais pas celles sur les appels à bord.