Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Portraits croisés




Cette nouvelle année sera résolument celle du changement. Moins de deux mois se sont écoulés mais il semblerait, si l’on en croit les indicateurs, que le voyageur d’affaires prenne déjà un virage à 180°. En résumé : il voyage moins, moins loin, pour moins cher, dans des hôtels moins luxueux. Il déserte les hammams et cabine de massage des spas pour investir le business center. Bref : dépenser moins pour travailler plus !

Les études relatives au comportement des business globe-trotters se sont bousculées sur nos sites internet tout au long des deux dernières semaines. Et vous le constaterez, quatre articles de la newsletter y sont consacrés. Amadeus, Deloitte, HRG, Régus, vous tire le portrait non sans un certain opportunisme commercial – à l’exception du célèbre cabinet d’audit – en vous proposant à la sortie les solutions qui selon eux vous conviennent. Regus affirme constater une hausse de 40% de la demande de la vidéoconférence, HRG voit une réduction de la durée des voyages mais pas de baisse des tarifs hôteliers pour 2008. Ce qui pourrait expliquer les résultats du baromètre Deloitte et de l’étude Amadeus, qui mettent en lumière une véritable volonté de modifier les habitudes de consommation à l’hôtel. Les hôteliers ne prévoient pas de baisser leurs prix en 2009 et misent plutôt sur la qualité des services pratiques pour séduire la clientèle business. Ca tombe bien, les voyageurs d’affaires boudent les enclaves de luxe destinées au bien-être et se réorientent vers les véritables étapes d’affaires aux infrastructures dédiées.
Mais au-delà de l’hôtellerie, c’est le confort global du voyageur d’affaires qui baisse d’un cran. Cette semaine encore, une compagnie célèbre pour sa forte part de clientèle affaires, annonçait un net recul de fréquentation de ses classes premium et une augmentation des passagers en classe éco.

Alexis Dufour

Mercredi 11 Février 2009


Notez