Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Pour le maire de Londres, la commission aéroports est "biaisée"


La Commission chargée de déterminer les meilleures solutions pour désengorger le ciel londonien a révélé dans un rapport intermédiaire en décembre qu’elle privilégiait pour le moment la création de nouvelles pistes à Heathrow et Gatwick. Ainsi, elle n’a pas retenu la construction d’un aéroport-île. Le maire de Londres, fervent défenseur de ce projet, assure que la commission est biaisée.



Le maire de Londres Boris Johnson milite depuis plusieurs mois pour la construction d’un aéroport dans l’estuaire de la Tamise. Mais la commission Davies, chargée de trouver une solution à la saturation des pistes anglaises, ne partage pas son enthousiasme. Elle n’a pas retenu le dossier dans son rapport intermédiaire publié en décembre. Selon Boris Johnson, l'avis de la commission nommée par le gouvernement est "biaisée". Dans son propre rapport remis aux membres du comité Transports, il assure que la commission a été influencée par les intérêts commerciaux de Gatwick et Heathrow détenus par d’importants groupes, et non par l'intérêt général.
Lors d’un entretien avec le Sunday Times ce week-end, l’élu reproche également le manque de clarté des conclusions de la commission. «Nous avons vaillamment tenté de suivre le chemin embrouillé et assez labyrinthique des conclusions contenues dans le rapport intermédiaire. Mais nous devons encore à trouver la logique derrière cette série de recommandations qui est dans une certaine mesure séparée des éléments de preuve rassemblés par la Commission». Le rapport final sera remis pour l’été 2015.