Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 17 Novembre 2011

Poutine demande aux Allemands de militer pour un “open border” entre la Russie et l’UE



Vladimir Poutine a rencontré le 16 novembre des hommes d’affaires allemands influents lors d’une rencontre russo-germanique. Il leur a demandé de faire pression sur Bruxelles pour obtenir l’ouverture des frontières aux businessmen entre la Russie et l’Europe. Les échanges commerciaux et financiers entre les deux régions seraient simplifiés et plus rapides si l’obtention d’un visa n’est pas nécessaire à tout projet.



Poutine demande aux Allemands de militer pour un “open border” entre la Russie et l’UE
Actuellement, les Russes reçoivent leur visa en moins de cinq jours, alors que les Allemands ont le sésame en 7 à 10 jours. Bien que la Russie ait simplifié les procédures, pour le Premier ministre russe, les conditions d’obtention d’un visa et sur sa lenteur entravent les échanges commerciaux russo-européens, particulièrement pour les petites entreprises. Les représentants allemands reconnaissent qu’il est important de simplifier les procédures de voyage des deux cotés de la frontière, les formalités étant complexes également pour les cadres germaniques. L'exigence d'enregistrement de résidence en Russie pour les expatriés allemands est un premier problème. Le deuxième concerne la liberté de mouvement. Même avec un visa, un européen a des difficultés à se rendre dans d’autres régions russes alors que les moscovites, eux, une fois détenteurs d’une autorisation pour se rendre en Allemagne ils peuvent circuler dans toute l’Europe. Bien qu’un accord entre simplifierait la vie des entreprises et de leurs voyageurs, les business doutent de pouvoir parvenir à convaincre tous les membres de l’espace Schengen d’accepter une telle proposition. Les observateurs se sont tout de même réjouis de la tournure de cette rencontre, c’est la première fois que l’Allemagne manifestait un intérêt positif pour cette proposition de zone de commerce libre entre la Russie et l’Union Européenne.