Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Programme d'hiver stable pour Air France sur 2012/2013


Air France a dévoilé son programme de vols pour l’hiver 2012-2013. La compagnie qui met en place actuellement son plan d’économies Transform 2015, a choisi de stabiliser son offre pour cette saison qui débute le 28 octobre 2012 avec une petite réduction de -0,1 % en long-courrier et -0,5 % en moyen-courrier



Programme d'hiver stable pour Air France sur 2012/2013
La mise en place du programme hiver permet à Air France de mettre en œuvre les premières mesures de son plan de transformation :
La saisonnalisation du programme des bases
Avec ses bases de Marseille, Toulouse et Nice, Air France est parvenue à attirer une clientèle à dominante loisirs à destination de la France, de l'Europe et du bassin méditerranéen. Ce trafic étant marqué par une forte saisonnalité, l'offre proposée à l'hiver 2012-13 s’adapte à une demande moins forte en hiver qu’en été et se traduit par des interruptions de dessertes et des réductions de fréquences au départ des bases.

Une montée en gamme de la flotte long-courrier
La saison hiver 2012-13 verra une montée en gamme significative du service proposé à bord des appareils long-courriers d'Air France. Les 7 Boeing 747 d'Air France sont désormais tous équipés des sièges long-courriers dernière génération en cabine Business et proposent la vidéo à la demande dans toutes les classes. Ces appareils desserviront, entre autres, Rio de Janeiro, Mexico et Montréal. La classe Premium Economy est désormais disponible sur 98 avions long-courriers, représentant l'ensemble de la flotte à l’exception des 7 Boeing 747-400.

Des arrivées plus agréables pour les vols long-courriers du petit matin
Pour limiter la saturation des salles de livraison bagages et du contrôle d’immigration aux arrivées du Terminal 2E à Paris-CDG, Air France a repensé les plages horaires des arrivées de ses vols long-courriers. Elles seront dorénavant échelonnées de 05h30 à 06h55 (au lieu de 05h30 à 06h10). Une phase de test sera tout d’abord mise en œuvre à l’hiver 2012 sur un nombre limité de vols pour être ensuite déployé complètement à l'été 2013.


Le programme long courrier
Le continent américain
La croissance est concentrée sur l’Asie (+4,5%), l’Afrique (+3,9%), et les Caraïbes (+3,1%). En Amérique du Nord, l’offre est quasiment stable (-0,7%). Dans le cadre de la JV transatlantique, Air France reprend une des deux fréquences Paris-Atlanta assurées par Delta l’hiver dernier, et dessert ainsi la capitale de la Georgie en propre à raison de deux fréquences par jour. Elle a également prévu de proposer une desserte quotidienne de Washington en A380.
La Compagnie augmente par ailleurs son offre saisonnière sur Cancun avec l’ajout d’une 4e fréquence en B777-300. En Amérique Latine, elle réduit son offre en sièges (-2,9%) du fait de la réduction de la taille des appareils desservant Caracas (A340 en remplacement de B777-200 et B777-300) et de l’ajustement de la desserte de Lima (3 vols hebdomadaires en B777-200 au lieu de 5 l’hiver dernier).

L’Asie
L’Asie enregistre la plus forte croissance d’offre (+4,5%). Le transporteur introduit ainsi une 13e fréquence sur Shanghai. Globalement, son programme sur l’Asie s’inscrit dans la continuité de l’été 2012 : A380 sur Singapour, desserte de Wuhan à raison de 3 vols hebdomadaires, vol de nuit sur Pékin, adaptation des dessertes de Bangkok et de Phnom Penh,…

En Afrique
Air France enregistre une croissance de ses capacités de +3,9 %. L’offre est augmentée sur Lomé et Kinshasa. Dans la continuité du programme été, la compagnie confirme l’affectation de deux A330 pour la desserte du Nigeria : la desserte quotidienne d’Abuja s’effectue toujours en continuation sur Port-Harcourt, et la desserte de Lagos demeure quotidienne. Enfin, les structures des dessertes de N’Djaména (3 fréquences hebdomadaires opérées en A330) et de Malabo (1 fréquence quotidienne opérée en B777-200 en continuation de Douala) sont confirmées.

Le Proche et Moyen-Orient
Au Proche et Moyen-Orient, Air France réduit significativement son offre en sièges (-14,7%). En plus de l’arrêt de la desserte d’Abu Dhabi, les opérations sur Damas restent suspendues. La desserte de l’Arabie Saoudite a en outre été modifiée depuis septembre dernier, avec en particulier la suspension des opérations en propre d’Air France vers Jeddah (qui sera désormais proposée en partage de codes avec Saudi Arabian), et l’augmentation des fréquences proposées vers Riyad (5 fréquences hebdomadaires au lieu de 3).

Les Caraïbes et l’Océan Indien
Dans les Caraïbes, Air France enregistre une croissance d’offre de +3,1 %, qui s’explique par la mise en ligne de B777-300 de plus grande capacité sur la République Dominicaine et La Havane. En revanche dans l’Océan Indien, elle réduit significativement son offre en sièges (-12,9 %). La suspension de la desserte de Mahé en partage de codes avec Air Seychelles (en raison de l’arrêt des opérations d’Air Seychelles vers Paris-CDG) contribue à la baisse de l’offre dans cette région. Par ailleurs, la Compagnie modifie son offre sur Maurice en substituant aux B747 opérés l’hiver dernier des modules B777-300. Enfin, sur Antananarivo, Air France adapte son offre avec 3 fréquences assurées en B777-200 au lieu de 5 fréquences effectuées en A340.

Le moyen courrier international
Sur le moyen courrier, l’offre est en recul de -1,3 % par rapport à l’hiver dernier.
Au départ de Paris-CDG, dans la continuité de l’été 2012, les dessertes de Leipzig (2 fréquences quotidiennes) et d’Oviedo (3 fréquences quotidiennes) sont suspendues.
Par rapport à l’hiver dernier, la Compagnie retire en outre 1 fréquence quotidienne sur Vigo (2 vols/jour), Athènes (2 vols/jour) et Londres (7 vols/jour, et 8 vols/jour les lundis, jeudis et samedis). Enfin, depuis l’arrêt des opérations de Malev, la desserte de Budapest est assurée à raison de 3 vols quotidiens au lieu de 6.
Sur les lignes transversales européennes, la desserte Anvers-Manchester est suspendue depuis le 17 septembre 2012. En revanche, au départ de London-City, les dessertes sont renforcées avec l’ajout d’une fréquence quotidienne vers Édimbourg (4 vols/jour) et vers Dublin (6 vols/jour).
Au départ des régions françaises hors bases de province, les nouvelles dessertes de Strasbourg-Vienne (3 vols hebdomadaires), Strasbourg-Venise (2 vols hebdomadaires) et Strasbourg-Rome (4 vols hebdomadaires), toutes lancées à l’été, se prolongent à l’hiver. En revanche, la suppression des lignes Lyon-Hambourg, Lyon-Birmingham, Clermont-Ferrand-Amsterdam et Bordeaux-Lisbonne est confirmée à l’hiver. En plus des autres ajustements effectués à l’été 2012, les principales nouveautés par rapport à l’hiver dernier sont au départ de Lyon, où s’ouvrent les dessertes de Budapest (3 vols hebdomadaires) et de Göteborg (1 vol quotidien), tandis qu’une fréquence quotidienne est retirée sur Stuttgart et sur Venise, chacune étant désormais desservie à raison de 2 vols quotidiens. Enfin, la desserte de Lyon-Amsterdam est reprise par KLM.

Le programme domestique hors bases de province (+1%)
Au départ de Paris-Orly, dans la continuité de l’été, Air France renforce sa desserte sur les «navettes» de Toulouse (27 vols/jour) et de Nice (19 vols/jour soit 1 de plus qu’à l’hiver dernier), tandis qu’elle ajuste son offre vers Mulhouse (5 vols/jour). Par ailleurs, la desserte de Brest est densifiée, avec le passage de 6 fréquences quotidiennes (5 Airbus et 1 CRJ-100) à 8 fréquences opérées en CRJ-100.
Au départ de Paris-CDG, dans la continuité de l’été, la Compagnie ajoute une fréquence quotidienne vers Toulouse et Nice (7 vols/jour pour chacune) par rapport à l’hiver dernier.
Au départ des régions françaises, en plus des ajustements effectués à l’été 2012, la desserte de Nantes-Clermont-Ferrand est suspendue depuis le 1er septembre dernier.

Le programme au départ des bases de province
Pour intégrer la saisonnalité du trafic dans l’offre proposée de/vers les Bases, Air France a redimensionné son offre pour l’hiver.
Au départ de Marseille, les dessertes d’Hambourg, de Copenhague, d’Istanbul et de Brest sont ainsi suspendues, tandis que les fréquences hebdomadaires sur Tunis, Athènes, Casablanca et Prague sont réduites. En revanche, la Compagnie reprend la desserte d’Amsterdam à raison de 3 vols quotidiens.
Au départ de Toulouse, les dessertes de Berlin, Vienne, Milan, Athènes et Malaga sont suspendues tandis que les fréquences hebdomadaires sur Hambourg, Prague et Istanbul sont réduites.
Enfin, au départ de Nice, la desserte de Naples est suspendue tandis que les fréquences hebdomadaires sur Lyon, Venise, Athènes et la «navette» Orly sont réduites.