Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 5 Juin 2012

Qantas, difficile de faire pire qu'en 2011/2012



Décidément la compagnie australienne Qantas a du mal à sortir de la crise qui touche aujourd'hui le transport aérien mondial. Elle vient de publier le 5 juin un avertissement sur ses résultats financiers, qui devrait la conduire à une chute de 90 % de ses bénéfices pour l'exercice 2011 2012. Parmi les explications données, la hausse de la facture carburants et de mauvaises performances à l'international, principalement vers l'Europe.



Qantas, difficile de faire pire qu'en 2011/2012
Qantas devrait déclarer une perte de 450 millions de dollars en 2011 contre 216 en 2010. Selon la compagnie, la baisse sensible des relations commerciales entre l'Australie et l'Europe mais également entre l'Asie et l'Australie expliquerait en bonne partie des taux d'occupation moyen en baisse et l'absence de reprise sensible sur les classes avant. Malgré ces mauvais résultats, Qantas a précisé par la voix de son PDG Alan Joyce que "ses réserves financières étaient de l'ordre de 3 milliards de dollars ce qui permettrait une restructuration de la compagnie pour la rendre rentable 2014". À l'image d'autres compagnies, Qantas va développer sa filiale low cost, Jetstar, bénéficiaire de 600 millions de dollars australiens, et scinder en deux ses activités pour mieux maîtriser ses dépenses et sa compétitivité. Pour Alan Joyce, la mauvaise passe que traverse aujourd'hui la compagnie est passagère. Il considère que "l'adaptation à la crise a été plus lente que prévu mais qu'elle portera plus rapidement ses fruits".