Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Qantas : syndicats et direction ont 21 jours pour trouver un accord


Après des semaines de grève, Qantas avait décidé samedi de suspendre tous ses vols pour une durée indéterminée, laissant au sol près de 70 000 passagers. Julia Gillard, premier ministre australien, a alors saisi la justice pour ordonner à la compagnie de reprendre son activité. Les juges ont en effet pressé le transporteur d’assurer à nouveau son programme de vols. Les syndicats et la direction ont également l’obligation de trouver une entente d’ici 21 jours.



Qantas : syndicats et direction ont 21 jours pour trouver un accord
Qantas est la proie d’un conflit social depuis de nombreuses semaines. Samedi 29 octobre, agacée par les grèves à répétition, la direction avait pris la décision de suspendre tous ses vols jusqu’à nouvel ordre. En tout 447 fréquences ont été annulées, 108 avions et 70 000 passagers bloqués au sol. Face à cette initiative, le Premier Ministre australien Julia Gillard a saisi le tribunal de Melbourne pour obliger le transporteur à reprendre son activité. La cour australienne lui a donné raison. Elle a ordonné à Qantas de reprendre ses vols et également aux syndicats de stopper leur mouvement. Ils ont 21 jours pour trouver une entente avec la direction. Les vols - aussi bien domestiques qu’internationaux - ont donc partiellement repris lundi après-midi et seront totalement opérationnels dès le 2 novembre. Les revendications des grévistes concernent les salaires et l’amélioration des conditions de travail. Les employés en colère sont aussi opposés à la politique de développement vers l'Asie-Pacifique mise en place par leurs dirigeants qui souhaitent, eux, supprimer un millier d'emplois.