Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Qatar Airways ne badine pas avec son image


Un récent papier publié dans déplacementspros.com en février dernier, intitulé "Stopper le plan drague d’un pilote mène tout droit en prison" a semé le trouble chez nos amis de Qatar Airways. Cette information, issue d'une indiscrétion de la presse anglo-saxonne, ne refléterait pas la réalité des faits si l'on en croit la version de la compagnie du Qatar, que nous reproduisons intégralement ci dessous.



Qatar Airways ne badine pas avec son image
Cet article évoque un incident entre un passager, client de Qatar Airways, et des membres de l’équipage en raison du bruit selon lui fait par ces derniers sur un vol du 16 février 2012 reliant les Philippines au Qatar. Constatant, selon ses dires rapportés dans l’article, que le commandant de bord « avait quitté son poste et draguait les hôtesses une bière à la main », ce passager se serait plaint du bruit et un steward lui aurait alors demandé de changer de siège. Le ton serait ensuite monté et le passager aurait finalement obtenu gain de cause et serait parvenu à s’endormir.

La consommation d’alcool par le personnel de bord, comme le mauvais traitement de la clientèle sont des fautes inacceptables sur Qatar Airways. L’enquête interne approfondie, qui a immédiatement été menée pour connaître les circonstances de l’incident, ne corrobore pas la version de ce passager.

Les faits, tels qu’ils ont été vécus par l’équipage, ont été perçus comme suffisamment graves pour que le commandant de bord, responsable de la sécurité du personnel de bord et des passagers, n’ait eu d’autre choix que de mettre en œuvre la procédure applicable en de telles circonstances et d’alerter les autorités compétentes au sol qui ont interpellé le passager à l’atterrissage.

Qatar Airways n’a eu aucune autre préoccupation que celle d’assurer la tranquillité et la sécurité de ses passagers et n’a naturellement aucune responsabilité dans les suites procédurales de cet incident telles qu’elles sont relatées par l’article.






1.Posté par Schenck Claude le 24/04/2012 14:18
Je me pose juste une question, que la version des uns ou des autres soit la bonne, cet homme méritatit-il de payer aussi cher cet incident ? La punition est probablement disproportionnée par rapport à l'incident me semble-t-il. Enfin, je dis ça, je ne dis rien ...

Claude SCHENCK
http://www.paradox-voyages.com