Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Quand «la compagnie» tout business rate son départ


Annoncée par notre confrère Tourmag, l’info qui circulait dans les couloirs des compagnies opérant vers les USA semble se confirmer : la compagnie, le transporteur tout business entre Paris et New York aurait bien quelques difficultés à décoller. Selon nos informations, c'est une affaire de gros sous qui freine le tout. Mais au-delà, les entreprises se disent encore frileuses face à une offre qui, pour un bon prix, pénalise la flexibilité attendue par les voyageurs.



Des résultats assez médiocres pour les premiers jours de commercialisation, rien de bien étonnant quand on sait que La Compagnie s’est mise en place en très peu de temps, moins de 6 mois. Mais au-delà, ce sont surtout les rumeurs de financement qui viennent aujourd’hui pénaliser l’avenir. Officiellement si les opérations ne débutent pas le 11 juillet c'est pour un document administratif, une autorisation non reçue. Selon nos informations, il faudrait aller chercher ailleurs les raisons de ce retard. L’avion qui n’arrive pas (c’est à ce niveau que les finaces feraient encore défaut) et c’est toute une structure qui est pénalisée. «La demande sur des appareils comme le 757 reste assez forte», explique un expert, consultant pour de grandes compagnies européennes, «L’annonce de la levée de fond de 30 millions d’euros, dont toute la somme pourrait ne pas avoir été libérée, a peut-être été faite trop vite. Attendons de voir ce qui se passera vers le 20 juillet, date probable des premiers vols». De son côté La Compagnie conteste bien des propos négatifs diffusés ci et là et aurait confirmé que tout est prêt pour cette nouvelle aventure. Pourquoi ne pas la croire, même si les entreprises clientes sont sensibles aux problèmes de démarrage ? Il faudra néanmoins un peu de temps pour instaurer la confiance commerciale avec les acheteurs de voyages.