Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 25 Mars 2010

Quand un employé de l'aéroport d'Heathrow se rince l'œil avec un scanner corporel



Il fallait s'y attendre. C'est chose faite. La première dérive constatée lors de l'utilisation d'un scanner corporel dans un aéroport vient de faire l'objet d'un avertissement délivré à un employé de l'aéroport britannique qui avait volontairement regardé son écran au passage d'une de ses collègues de travail.



Quand un employé de l'aéroport d'Heathrow se rince l'œil avec un scanner corporel
"Nous avons constaté qu'il ne s'agissait pas de l'usage normal du scanner tel que l'employé l'avait appris lors de la formation", déclare le responsable de la sécurité de l'aéroport. Il souligne également que "l'habitude a peut-être une grande part de responsabilité dans cet incident". En effet, le personnel passe et repasse deux à quatre fois par jour par le portique de sécurité et donc tout naturellement par le scanner. Cette habitude fait oublier la procédure qui veut que l'on informe le contrôleur placé derrière l'écran.

Selon le quotidien le Guardian, qui révèle l'affaire, la procédure est loin d'être aussi claire que veulent bien le dire les spécialistes. Le journaliste affirme que "Personne ne peut dire avec certitude que l'employé indélicat avait volontairement cherché à observer la nudité de sa collègue". Il précise que "pendant la formation, on apprend à ces spécialistes à ne pas quitter de l'œil le scanner pour éviter toute erreur". Autre constat, si le personnel ne peut être observé au scanner, on imagine la faille que peuvent exploiter les terroristes !