Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Quelle place pour le voyage d'affaires dans le nouveau gouvernement ?


Le titre est un peu elliptique : c'est un Ministère du "redressement productif" qui coiffe désormais le ministère du tourisme auquel se rattache le plus le voyage d'affaires. Par nature, les déplacements professionnels ont plus à voir avec le transport, le commerce et l'industrie qu'avec le tourisme mais peu importe le flacon, il faudra voir ce qu'il contient !



Le voyage d'affaires est, pour la plupart de ceux qui le pratiquent, un moyen de travailler et non un emploi ! Il n'empêche qu'il y a bien une filière des déplacements professionnels, qui concerne des agences, des transporteurs (compagnies aériennes ou ferroviaires), des hôteliers, des fournisseurs de technologies et j'en passe. Généralement des professionnels qui ne vivent pas que du voyage d'affaires, mais pour lesquels il constitue un revenu essentiel : 60 % du chiffre pour bien des compagnies aériennes ! Transversal, notre secteur d'activité a bien du mal à trouver son ombrelle dans le nouveau gouvernement. Les transporteurs se rangent d'emblée dans le portefeuille de Frédéric Cuvillier, Ministre délégué ad hoc - chargé également de l'économie maritime - auprès de la Ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie Nicole Bricq. Les hôteliers et agences de voyage sont plutôt du ressort du surprenant "Ministère du Redressement productif" d'Arnaud Montebourg. Car c'est de lui que dépend la nouvelle Ministre déléguée au tourisme Sylvia Pinel. Chargée également du commerce - et de l'artisanat - la jeune (34 ans) femme pourrait y trouver du grain à moudre. Mais le Ministre du Commerce extérieur - Pierre Moscovici - sera aussi intéressé. Et le Ministère de l'intérieur - Manuel Valls - aura sans doute lui aussi son mot à dire, puisqu'il s'agit de passer les frontières.

Le secteur du tourisme manquerait t-il d'une image de sérieux pour justifier un ministère à part entière ? Il pèse pourtant - affaires et loisirs confondus - 7 à 8 % du PIB et près d'un million d'emplois directs et indirects ! Il reste à savoir qui se penchera sérieusement sur la question pour faciliter tout simplement les déplacements professionnels. Dans cette configuration, il y a peu de chance de voir une évolution réelle se dessiner dans l'univers des déplacements professionnels...

Annie Fave

Dimanche 20 Mai 2012


Notez


1.Posté par Voyageuse le 22/05/2012 10:18
Il y a des économies à faire sur ces déplacements professionnels!