Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Qui sera le premier chef d'escale HOP! ? (avec vidéo)


Pardon pour ce mauvais jeu de mot, pêché sur Twitter, mais il révèle à lui seul le buzz que fait sur le net la nouvelle marque développée par Air France. Chacun y va de son bon mot pour ridiculiser le choix des concepteurs ou du moins s'en étonner. Il est vrai que si le nom peut surprendre, c'est surtout sur le fond que les attentes sont les plus nombreuses. La lisibilité de l'offre est loin d'être simple et le débat n'est pas clos quant à l'apport de HOP! dans l'univers du voyage d'affaires.



Qui sera le premier chef d'escale HOP! ? (avec vidéo)
Un nom, trois compagnies : Hop! intègre les trois transporteurs régionaux français du groupe Air France (Brit Air, Regional et Airlinair) et ses principales plateformes seront Paris et Lyon. Elle a pour ambition de devenir "la compagnie de référence sur les trajets inter-régions en France et en Europe". "Les déplacements professionnels représentent 30% de notre clientèle mais 60 % de notre chiffre d'affaires", précise Lionel Guérin le nouveau patron de l'entité HOP!. Et de compléter : "Nous travaillons à une gamme tarifaire compétitive pour les déplacements d'une journée". Nous n'en saurons pas plus pour l'instant. Sur ce segment, si la nouvelle compagnie se veut agressive, elle ne souhaite pas forcément s'aligner sur les prix pratiqués par les low cost. Pour avoir fait l'exercice, les acheteurs savent que ni Easyjet, ni Ryanair ne sont les "moins chères" sur l'ensemble des points à points réalisés dans la journée. Il serait stupide de tuer la poule aux œufs d'or. La clientèle privilégie ses besoins plus que le simple tarif, même si elle regarde avec attention les meilleures offres.

Quelle intégration aux contrats corporate ? Les relations économiques seront elles distinctes de celles d'Air France ?. Pour l'heure rien n'est révélé sur la commercialisation d'HOP!. Seule certitude, la nouvelle compagnie (code aéronautique A5) sera commercialisée par les équipes d'Air France. Mais pour comprendre les différences, il faut analyser l'offre MiNi d'Air France à 49 € et celle de HOP! à 55 € pour les premiers prix. Et là rien n'est simple. Pour l'heure avec des couvertures de lignes (AF et HOP! sur les mêmes destinations), des liaisons nouvelles et les apports des bases Air France au hub de Roissy, il est difficile de s'y retrouver. Mais promis, tout cela sera très clair nous dit-on dès l'ouverture des ventes des 136 destinations d'HOP! (104 en propre et 32 pour le compte d'Air France). La stratégie de la nouvelle marque est basée sur le point à point national et européen avec quelques couvertures communes et sur des arguments différenciants comme la continuité territoriale ou l'aménagement du territoire pour Airlinair, Brit'Air et Régional.

Sur le papier, tout se tient. Mais dans la vraie vie, celle du business, on ne le saura que le 31 mars, quand la compagnie commencera à opérer ses premiers vols. Bref, HOP! a laissé un peu sceptiques les journalistes présents dans la salle de l'aéroclub, ce 28 janvier, pour la seconde grande conférence de presse d'Air France de l'année. Premier round concret ce 29 janvier avec l'ouverture du site de la nouvelle compagnie. L'occasion de regarder en détail l'offre tarifaire et la carte des vols.

P.S : il semblerait que Perpignan soit la première escale HOP!

La vidéo de présentation d'HOP!


La nouvelle livrée des appareils et les nouveaux uniformes


La carte des liaisons assurées par HOP! en propre et pour Air France

Qui sera le premier chef d'escale HOP! ? (avec vidéo)

Ecoutez les spots radio

hop_jean_radio__30sec.mp3 HOP JEAN RADIO 30sec.mp3  (939.75 Ko)








1.Posté par Rachid le 29/01/2013 10:00
Si le jeu de mot du titre fait sourire...Tout le reste surprend et attriste. pourquoi une nouvelle couche, autant de tarifs, des bases de province, trois compagnies régionales ? C'est incompréhensible et cela ne va pas faciliter les achats. Toute cette "soupe" commerciale va nous conduire chez les vrais low cost ! La ou on sait ce qu'on achète, a quels prix et selon des règles claires et lisibles.
Air France créé une nouvelle usine à gaz.
Dommage pour les finances de la compagnie.
Rachid

2.Posté par Enrique le 29/01/2013 11:48
Vu les difficultés du groupe AF/KLM, était il judicieux de refaire la garde robe des PNC et PNT d'HOP!, ils auraient très bien pu garder les anciens uniformes d'AF/KLM, cela aurait fait des économies non négligeables

3.Posté par Jean-Marc le 31/01/2013 10:22
Après avoir reçu ce matin le mail de lancement, je dois dire ma satisfaction :
- nouvelles dessertes (je suis à Nantes)
- des prix enfin compétitifs (offre Basic) ou "acceptable" (Basic Plus)

Exemple de tarif pour un aller simple (ce qui était très dissuasif avec l'ancien modèle tarifaire d'Air France) :
Nantes / Dusseldorf : 74 Euros en Basic (pas de bagage soute / modifiable avec frais / non remboursable) ou 223,50 Euros en Basic Plus (idem + 1 bagage en soute). A comparer (toujours un aller simple) au 523 Euros actuellement (offre ce jour pour un AS le 14/02).
En tant que travailleur indépendant, c'est un vrai progrès. Par contre, toutes les destinations ne sont pas concernées (la ligne Nantes - Amsterdam reste une ligne 'classique', avec des tarifs prohibitifs... réservés aux pigeons voyageurs !)