Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Quoi de neuf cet été… Et pour la rentrée ?




Septembre marque traditionnellement la reprise des activités économiques. L’été se termine en pente douce et celui de 2010 n’aura pas connu de profonds bouleversements économiques. Des rapprochements, des fusions, des faillites... Du quotidien dans le monde du voyage d’affaires ! Cette première lettre de rentrée marque l’occasion de rappeler l’essentiel de ces actualités de juillet/août et de regarder ce que nous réservent les premiers jours de septembre.

En décidant de faire payer l’ESTA, les Etats Unis relancent cette idée d’un visa à deux vitesses. 14 $, ce n’est pas la mer à boire même si, pour le principe, 6 états européens souhaitent appliquer des mesures de réciprocité en utilisant le même argument, « consacrer cette somme pour faire la promotion de l’Europe aux Etats Unis ». On doute que la collectivité européenne soit capable de prendre une telle décision ! La fin de Mexicana, la fusion United/Continental, l’accord européen pour British, Iberia et American Airlines démontrent que la concentration poursuit sa marche en avant. Conclusion : la hausse inéluctable des billets d’avion se constate déjà aux Etats Unis et devrait se profiler en Europe d’ici la fin de cette année. Elle devrait bousculer les budgets prévisionnels 2011, et d’autant plus si une hausse du pétrole s’engage. Les observateurs restent persuadés que les prix du brut augmenteront dès octobre 2010, au moment des achats de fuel pour l’hiver de l’hémisphère Nord.
Enfin, la France va connaître d’importants mouvements sociaux. Le premier, le 7 septembre prochain permettra de prendre la mesure des revendications. Comme à chaque fois, contrôleurs aériens (ils devraient se prononcer mercredi sur leur entrée dans le mouvement) et cheminots mèneront le bal. Et ce ne sera pas le seul mouvement à craindre cet hiver.
Enfin, et on l’a vu lors de la convention de la NBTA (National Business Travel Association) de Houston cet été, le métier d’acheteurs voyages va profondément changer. Bousculé par la technologie et la réactivité des marchés, il s’adapte à son époque et fait voler en éclat les modèles passéistes. Évolution, ce sera le mot clé de la rentrée.

Marcel Lévy


Dimanche 29 Août 2010


Notez