Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 27 Avril 2010

Remboursement des voyageurs : nomination d'un médiateur pour faciliter les relations entre clients et opérateurs



Le Secrétaire d’État chargé du Tourisme, Hervé Novelli, a réuni pour la deuxième fois les opérateurs du tourisme pour faire le point sur les conséquences économiques de l'éruption du volcan Eyjafjöll. Il a annoncé la nomination d’un médiateur pour faciliter les relations entre les voyageurs lésés par les perturbations et les opérateurs.



En présence des représentants des tours opérateurs (CETO), des compagnies aériennes (FNAM), des aéroports (ADP), des agences de voyages (SNAV) et leur outil de garantie financière (APS), ainsi que des administrations, Herve Novelli a annoncé la mise en place de mesures visant à faciliter l’indemnisation des consommateurs et limiter l’impact de cette crise pour les opérateurs du tourisme.

Le Secrétaire d’Etat chargé du Tourisme estime que les consommateurs ont rencontré des difficultés pour connaître leurs droits, compte-tenu du caractère exceptionnel de la crise liée au volcan Eyjafjöll. Il nomme ainsi un médiateur en la personne de Thierry Baudier, ancien directeur général de Maison de la France, pour traiter «le plus sereinement possible» les réclamations des consommateurs. La cellule de médiation sera hébergée à l’Institut National de la Consommation qui devrait mettre en place un numéro vert rapidement.

Les entreprises dont les difficultés de trésorerie résultent de cette crise pourront s’adresser au médiateur du crédit et le médiateur de la sous-traitante OSEO. Le gouvernement déclare dans un communiqué : «Les entreprises ayant dû cesser temporairement leurs activités pourront avoir recours au chômage partiel». Pour être indemnisées, elles devront démontrer que les heures perdues ont été effectivement non travaillées et correspondent au régime du chômage partiel.