Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Réorganisation du réseau Air France : les pilotes adhèrent au principe


Les pilotes de la compagnie aérienne ont manifesté par referendum (71,2%) leur adhésion aux principes de négociations du projet de réorganisation du réseau pour les vols courts et moyens courriers. Les bases de province, situées à Marseille, Nice, Bordeaux et Toulouse, doivent permettre à Air France de faire face à la concurrence des compagnies low-cost. Le Syndicat National des Pilotes de Lignes (SNPL) se dit même confiant pour une mise en place dès cet été.



Photo Ph Delafosse
Photo Ph Delafosse
Près de 4200 pilotes de la compagnie votaient jusqu’à vendredi soir sous l’égide du SNPL, dont la position s’est vue renforcée par les dernières élections professionnelles. Ils ont donc exprimé leur adhésion au «principe de négociation», mais le plus dur reste à venir, du moins le plus concret. Air France prévoit en effet de baser une dizaine d’appareils sur chacune des quatre bases choisies, dans le cadre d’un projet qui concernerait un millier de salariés volontaires. Ces derniers, habitant à proximité des bases de province, n’auraient donc plus à faire d’escale, permettant à la compagnie de générer des économies. Les personnels navigants s’attendent ainsi à d’importantes modifications en termes de temps de travail ou de calcul des rémunérations : les différents acteurs du dossier doivent désormais fixer les contours des négociations. Prochaine étape : l’assemblée générale des pilotes, organisée le 8 avril par le SNPL pour préciser les points concrets des négociations, en particulier les salaires.