Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Résultats mitigés pour Aéroports de Paris au 1er trimestre


Trafic en hausse, chiffre d’affaires en baisse : le bilan d’Aéroports de Paris s’avère est nuancé pour le 1er trimestre 2011. ADP profite, comme les compagnies aériennes, de la comparaison flatteuse par rapport au trafic de 2010, terni par le nuage de cendres volcaniques et la fermeture de l’espace aérien. Mais le chiffre d’affaires, lui, pique légèrement du nez.



Le blocage du ciel européen en avril 2010 ne masque pas pour autant la bonne progression du trafic d’ADP sur le 1er trimestre, puisque les chiffres publiés le 13 mai font état d’une hausse notable (+3,7%) « hors effet du volcan islandais », qui atteint +9,7% au total. Tous les réseaux sont concernés par l’augmentation du trafic, aussi bien pour le seul mois d’avril que pour l’ensemble du trimestre. Seul le réseau Moyen-Orient recule (-4,9%) : une tendance qui pourrait s’expliquer par les évènements politiques, que les responsables d’Aéroports de Paris pointent du doigt pour expliquer le recul du chiffre d’affaires trimestriel (-0,4% à 644 millions d'euros). ADP évoque « la fin d'importants contrats et la situation politique en Libye » qui freinent l’activité internationale du groupe. Malgré ce léger recul, les responsables d’ADP se montrent optimistes pour l’année 2011 : « nous restons confiants quant à l'atteinte de nos objectifs 2011 et attendons une croissance du chiffre d'affaires et de l'EBITDA légèrement supérieure à celle observée en 2010 » prévoit ainsi Pierre Graff, Président-directeur général d'Aéroports de Paris.