Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 16 Juin 2014

Routes à 80 km/h : le ministre de l’intérieur s’oppose à la généralisation



Sans attendre l’avis du Conseil National de la Sécurité Routière qui se réunissait ce lundi 16 juin, le Ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a expliqué qu’il ne prévoyait pas une généralisation de la vitesse sur les routes à 80 km/h. Mais il accepte une expérimentation sur les portions les plus dangereuses.



Passer les routes à 80 km/h au lieu de 90 actuellement, il n’en est pas question pour le Ministre de l’intérieur qui affirme croire «à la pédagogie». Pour lui, «Une mesure, quelle qu'elle soit, ne peut être bien appliquée que si elle est comprise, perçue comme utile et rationnelle. Elle doit être partagée». Force est de constater que ce n’est pas le cas, a-t-il souligné devant les membres du CNSR qui pourtant s’apprêtaient à faire cette recommandation. , a-t-il prévenu. Le Ministre estime que «L'abaissement de la vitesse maximale autorisée ne peut être appliqué de façon unilatérale partout, sur tous les axes, mais seulement sur certains axes très accidentogènes qui ne font pas débat», et il se déclare partisan d'un «équilibre pragmatique». Le ministre doit recevoir officiellement le rapport du CNSR, puis rencontrer l'ensemble des parties intéressées au dossier avant de consulter les Préfets. A noter qu’a priori, lesdits Préfets peuvent d’ores et déjà prendre des décisions pour limiter précisément la vitesse sur les axes jugés les plus dangereux…Ce qu'ils font.