Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Royal Air Maroc: Air France va-t-elle se faire doubler par Qatar Airways?


Ce n’est un secret pour personne mais Air France avait quelques vues sur la RAM à qui elle aurait aimé proposer un partenariat solide via SkyTeam. Las, il n’en sera rien car Qatar Airways a pris de vitesse la compagnie française.



Tout ressemble à un bon polar. Des discussions discrètes entre Air France et la RAM suivies de propositions «économiquement alléchantes» pour la compagnie marocaine, puis… Rien. Dans le même temps, la RAM signait avec Qatar Airways un accord sur la route Doha/Casa. Une sorte d’échange parfait : je partage mon réseau africain, tu m’ouvres les portes de l’Asie. Cerise sur l’intrigue, c’est finalement vers Oneworld - que Qatar Airways menace de quitter, mais c'est une autre histoire - que la RAM irait chercher une alliance.

La RAM n’en est pas à sa première alliance. Elle reste aujourd’hui proche d’Iberia, elle aussi membre de Oneworld. Derrière ce jeu de stratégie, il y a plusieurs explications. La première est économique. La montée en puissance des low cost vers le Maroc a fortement gêné le développement de la RAM. Avec un peu plus de 38% de son trafic vers l’Europe, la RAM a besoin de stabiliser son offre mais elle a encore des coûts d’exploitation élevée et la réorganisation économique annoncée devrait faire bouger les choses. Seule solution pour elle, ouvrir de nouveaux marchés. Au-delà, la compagnie marocaine va chercher un partenaire financier pour se développer. Elle comptait sur Emirates qui, après avoir regardé le dossier, a fait traîner les choses. Idem pour son accord avec Etihad qui a donné peu de résultats concrets. Résultats, la RAM n’ira plus à Dubaï mais à Doha. En contre parti, une aide financière et technique devrait être apportée par Qatar Airways. Sera-t-elle en monnaie sonnante ou trébuchante ou en apport logistique ? Nul ne le sait encore.

Seule certitude, la RAM voulait un partenaire compétitif. Qatar Airways et ses tarifs agressifs répond à cette attente. Le développement rapide de son réseau vers l’Asie ou les Etats Unis séduit. Sa place dans Oneworld est un atout majeur pour rejoindre une alliance. Tout est réuni pour faciliter l’ascension de la RAM en Afrique.

Pourquoi Air France ne serait-elle plus dans le jeu ? Les Marocains ne cachent pas que la situation de la compagnie française leur fait peur. Des syndicats puissants et un réseau moins riche vers l’Asie associés à des tarifs très élevés sont devenus des freins que la proximité culturelle et linguistique ne suffit pas à régler. Le refroidissement des relations politiques entre la France et le Maroc n’a pas arrangé les choses. Air France n’a pas dit son dernier mot et la RAM est loin d’être une compagnie figée, elle peut radicalement changer d’avis si elle y trouve son intérêt... Ou celui du Royaume. Mohamed 6 suit de très près le dossier et, comme son père, apprécierait l'idée d'un pôle arabo/français pour l'aérien. Mais l'économie primera sur le politique. La RAM le sait et veut imposer sa vision commerciale. Le jeu ne fait que commencer.
On peut se demander si désormais elle ne l’a pas croisé ?