Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels

Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Royal Air Maroc recherche un partenariat dans le Golfe


Les compagnies du Golfe - avec leur important développement entre autres par des prises de participation ou des codeshares – semblent être devenus LES partenaires à avoir à ses côtés dans le ciel mondial. Alors qu’Etihad a confirmé avoir été approchée par les transporteurs indiens en grande difficulté, le Maroc pourrait bien faire la cour à Etihad Airways, Qatar Airways ou encore Saudia afin de redonner de l’oxygène à la RAM.



Royal Air Maroc recherche un partenariat dans le Golfe
Selon Reuters le roi Mohammed VI pourrait profiter de son actuelle tournée dans les États du Golfe pour approcher leurs compagnies. Le Maroc – désireux de développer son tourisme – souhaiterait leur proposer une participation dans la Royal Air Maroc. Ces nouveaux apports de capitaux seraient destinés entre autres à l’achat de nouveaux appareils. «Nous allons écouter leurs idées sur la manière dont ils perçoivent ce partenariat. De notre côté, nous pourrions proposer de vendre une part pouvant atteindre 44% dans RAM au partenaire sélectionné», a déclaré une source gouvernementale à Reuters. «L'idée est de capitaliser sur la présence solide des principales compagnies aériennes du Golfe, en particulier en Chine, en Inde, en Amérique latine (...) où un nombre important et croissant (de touristes) peuvent se permettre de voyager chaque année».
En grande difficulté l’année dernière, la RAM avait reçu 1,6 milliards de dirhams de l'État. Cet argent ainsi que la réduction de ses pertes opérationnelles lui ont permis de retrouver une relative bonne santé. Mais encore fragile, elle a besoin de fonds supplémentaires pour se développer.