Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ryanair conteste les résultats du sondage sur sa politique de sécurité


Un sondage mené auprès de plus de 1000 pilotes de Ryanair et réalisé par Ryanair Pilot Group (RPG) a révélé, le 12 août 2013, que 94 % des navigants interrogés souhaitaient l’ouverture d’une enquête sur l’impact de la politique sociale de la low-cost sur la sécurité. La compagnie se défend face aux résultats présentés.



Ryanair conteste les résultats du sondage sur sa politique de sécurité
Ryanair rejette les résultats du sondage présentés le 12 août 2013. La compagnie assure qu’ils ont été fabriqués par l’organisation RPG qui souhaite être reconnue comme syndicat par l’entreprise. Elle précise qu’Evert van Zwol, président de RPG et ancien président de l'Association néerlandaise des pilotes de ligne, n’est pas un employé de la société. Dans son communiqué, elle met en doute l’objectivité et les motivations de l’association.
Ce sondage indiquait également que deux pilotes sur trois hésiteraient à faire part d’un problème de sécurité à leur direction. Le transporteur conteste également cette affirmation «Ryanair et l'Autorité de l'aviation irlandaise exploitent des systèmes de reporting de sécurité confidentiels permettant à n'importe quel pilote de signaler des problèmes de sécurité en toute confidentialité et sans crainte de représailles». Elle conclut qu’aucun passager ou membre d’équipage n’a été tué pendant un vol en 29 ans d’activité.

Les comptes sociaux de RPG fermés
En parallèle, le Ryanair Pilote Group a révélé que ses comptes Facebook et Twitter avaient été fermés sans son aval. «Il semble que ces deux événements exceptionnels soient le fruit d'une tentative orchestrée et délibérée de faire taire la voix des pilotes de Ryanair», déclare RPG dans un communiqué.