Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ryanair devra utiliser les passerelles d'Alicante


A l’aéroport d’Alicante, Ryanair devra embarquer et débarquer ses passagers via les passerelles comme toutes les autres compagnies. Le transporteur low cost avait saisi le tribunal pour obtenir l’autorisation de maintenir les embarquements à pied sur l’installation, mais il a été débouté en appel.



Ryanair devra utiliser les passerelles d'Alicante
Le contentieux est survenu à l’ouverture du nouveau terminal de la plate-forme -el Altet- en mars 2011. Il est équipé de seize passerelles dont l’utilisation coûte deux millions d’euros aux compagnies, et seulement deux portes permettant les embarquements à pied. Dans un rapport, le gestionnaire de l’installation AENA a estimé que les opérations à terre voulues par Ryanair n'étaient possible qu'en hiver. Compte tenu de l'importante affluence de voyageurs en été, les «mesures de sécurité adéquates» ne peuvent pas être assurées. Devant cet avis, Ryanair avait entamé des poursuites afin de pouvoir refuser l’utilisation des passerelles toute l’année. Mais la cour a jugé que cela serait une rupture des règles de la concurrence. De plus pour elle, l’embarquement à pied n’est pas un «facteur essentiel» pour les procédures de la low cost. En avril, le PDG Michael O’Leary avait menacé de réduire 80% des ses activités sur l’aéroport s’il n’obtenait pas satisfaction au sujet des passerelles. Mais pour le moment aucune déprogrammation n’a été annoncée.