Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ryanair s'intéresse maintenant à Schiphol


Ryanair a annoncé pour la première fois son arrivée sur des aéroports traditionnels, le 26 novembre. La low-cost ne semble pas vouloir s’arrêter à Rome Fiumicino, Brussels Airport ou Barcelone El Prat. Sa prochaine cible pourrait être Schiphol.



Michael O’Leary est un grand habitué des déclarations surprenantes et remarquées. Le patron de Ryanair a indiqué, le 27 novembre 2013, que sa compagnie souhaitait se poser à l’aéroport de Schiphol d’ici 5 ans. Cette annonce, qui fait écho à l’arrivée de la compagnie en décembre à Rome Fiumicino et Brussels Airport, sonne donc plutôt comme un projet qu’une nouvelle tentative de buzz. Néanmoins, si le CEO assure que des négociations sont en cours avec l’aéroport d’Amsterdam, la direction de l’installation dément cette information. «Nous ne discutons pas avec Ryanair», a assuré le porte-parole de la plate-forme. Il a ajouté que la compagnie doit approcher la Stichting Airport Coordination Netherlands - la société gérant les slots - si elle souhaite avoir des créneaux sur ce tarmac. Interrogée par la chaîne néerlandaise NOS, la Stichting Airport Coordination Netherlands a confié que Ryanair avait posé sa candidature pour des slots cet été, mais avait depuis retiré sa demande. Si l'installation à Schiphol ne semble donc pas pour demain, elle confirme néanmoins la nouvelle stratégie de l’entreprise.