Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 4 Janvier 2010

Ryanair : turbulences en vue en Angleterre ?



John Fingleton, le patron de l’autorité britannique de contrôle de la concurrence, est exaspéré par les pratiques « puériles » de la compagnie à bas coûts Ryanair qui, selon lui, se moque de la clientèle.



Pour John Fingleton, Ryanair doit revoir ses politiques tarifaires et bancaires et mettre en place des procédures d’achats plus claires pour ses clients. Parmi les pratiques contestées sont montrées du doigt celles qui consistent à cocher par défaut toutes les options payantes associées à un vol (assurances, bagages…).

Ryanair s’est moqué de cette « pseudo colère » en rappelant que malgré des frais annexes, elle reste bien moins chère que British Airways, ce qui explique sa meilleure résistance à la crise. La compagnie irlandaise se dit sereine et attend les poursuites qui, selon elle, ne viendront jamais !



1.Posté par Roman le 05/01/2010 10:57
A mon avis, Ryanair ne fera rien tant qu'on ne l'obligera pas. En plus changer sa politique en affichant (dès le début de la réservation) des frais de carte bancaire ne changerait pas grand chose au final, le billet resterait bon marché. Par contre Ryanair aurait moins de retombés médiatiques! Et oui la mauvaise presse fait partie de sa stratégie en communication, car pour Ryanair, il n'y a pas de mauvaise pub!
c'est aussi pour ça que la compagnie tient a rester controversée