Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ryanair : un déroutement et un réservoir quasiment à sec à Montpellier


Selon le Midi Libre, le vol Malaga - Marseille de Ryanair aurait pu se trouver dans une situation bien difficile, le 22 avril 2013. Patientant un peu trop longtemps au dessus de l’aéroport phocéen, l’équipage a finalement décidé de prendre la direction de Montpellier pour y atterrir. A son arrivée sur la terre ferme, l’avion ne disposait plus que de 1400 kilos de carburant, soit moins de 30 minutes de vol.



Ryanair : un déroutement et un réservoir quasiment à sec à Montpellier
Le Boeing 737-800 de Ryanair, parti de Malaga le 22 avril 2013, est parvenu sans soucis au niveau de l’aéroport de Marseille. Néanmoins après une remise de gaz lors d’une première tentative d’atterrissage, l’avion a tourné au dessus de la plate-forme phocéenne plusieurs minutes car des oiseaux s’étaient posés à proximité du tarmac. Les équipes chargées d’effrayer les volatiles mettant du temps à remplir leur mission, l’équipage a décidé de prendre la direction de Montpellier. A son arrivée, ses cuves - capables d’accueillir 26 tonnes de carburant - n’en avaient plus que 1400 kilos, soit l’équivalent de 28 minutes de vol vu qu’une machine consomme 491 kg de kérosène toutes les 10 min. L’avion de la low-cost aurait donc pu rencontrer de grosses difficultés, s’il n’avait pu se poser rapidement à Montpellier ou s’il avait dû remettre les gaz une nouvelle fois.