Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ryanair veut devenir la deuxième compagnie d'Allemagne


Michael O'Leary a toujours eu de fortes ambitions pour Ryanair. Soutenu par les belles performances 2014, le patron de la low-cost irlandaise ne freine pas ses ardeurs. Il a confié au journal Handelsblatt, le 7 janvier 2015, que l'entreprise visait la place de numéro deux en Allemagne, et voulait séduire les voyageurs d'affaires allemands.



Le patron de Ryanair a expliqué «Nous voulons augmenter notre part de marché de manière significative». Ainsi la compagnie qui détient actuellement 4 % des parts de marché en Allemagne, souhaite atteindre entre 15 à 20% dans les trois à quatre prochaines années. «Nous serons plus gros qu'Air Berlin», a-t-il ajouté.
Pour atteindre cet objectif, Ryanair qui a ouvert récemment un base à Cologne, veut se poser sur d'autres plates-formes d'outre-Rhin. «Nous discutons à l'heure actuelle avec huit aéroports, dont quatre à cinq sont des grands aéroports, qui n'appartiennent pas encore à notre réseau», a indiqué Michael O'Leary.

Commentant le projet low-cost de Lufhtansa, Eurowings, il a déclaré «Des ingénieurs et des doctorants s'assoient autour d'une table à Francfort et décident de fonder une compagnie aérienne low cost. Mais cela ne suffit pas». Ryanair, qui a revu sa propre stratégie au cours des derniers mois, compte toujours miser sur l'amélioration de ses services et son offre Corporate. «Nous voulons desservir plus de grands aéroports, embarquer plus d'hommes d'affaires à bord de nos appareils et mieux écouter nos clients», a-t-il expliqué.