Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ryanair veut empêcher la grève des contrôleurs aériens français


Le ciel français sera perturbé par une grève des aiguilleurs du ciel les 2 et 3 juillet au moins. Cette nouvelle action n'est pas du goût de Ryanair. La compagnie irlandaise demande au gouvernement français et à la Commission européenne d'agir pour empêcher ce mouvement programmé lors des premiers départs en vacances.



Même si le préavis a été raccourci de moitié après le retrait du préavis de grève de l'UNSA-ICNA, le syndicat des contrôleurs aériens SNCTA maintient son mouvement du grève annoncé pour les 2 et 3 juillet. Une action qui agace Ryanair : la compagnie demande au gouvernement français et à Bruxelles d'agir pour éviter les perturbations dans le ciel français. La low-cost souhaiterait qu'ils autorisent que les autres contrôleurs européens gèrent le survol de la France.

Kenny Jacobs, directeur marketing de Ryanair explique : "C'est la deuxième fois en deux mois que les syndicats des contrôleurs aériens français ferment délibérément le ciel de l'Europe et perturbent les voyages de millions de clients. Le timing de ces grèves est choisi pour causer un maximum de perturbations pour les consommateurs car il y a peu ou pas de capacité dans le système pour permettre aux passagers de réserver à nouveau ou reprogrammer les vacances annulées".
Il précise: "Ce type de grève n'est pas permis aux USA où les contrôleurs aériens ne sont pas autorisés à faire grève. Ils doivent faire appel à la loi pour résoudre les conflits sociaux comme l'arbitrage par exemple. Il est temps que le gouvernement français et/ou Bruxelles suivent cet exemple et éviter aux clients de voir leurs vacances perturbées ou annulées chaque année par les syndicats des contrôleurs aériens français".