Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Ryanair veut taxer les hotels


Proposition constructive ou nouvelle provocation ? Peut-être un peu des deux. Toujours est-il que le Président de Ryanair entend faire payer les hôtels, pour remplacer la taxation imposée aux compagnies aériennes britanniques. Et surtout éviter une majoration des taxes envisagée sérieusement par le gouvernement à Londres.0



Ryanair veut taxer les hotels
En marge de la réflexion gouvernementale sur une possible réforme de la taxe APD imposée aux compagnies aériennes, les transporteurs s’agitent, et Ryanair et son Président montent déjà au créneau. La compagnie low-cost avait déjà, quelques jours plus tôt, souligné chiffres à l'appui les effets pervers d'une APD alourdie . Michael O’Leary propose désormais, via une interview au Telegraph, qu’une taxation d’une livre soit imposée sur chaque nuitée dans l’hôtellerie, en assurant qu’un tel système pourrait compenser, voire remplacer, une bonne partie des financements engendrés par les compagnies aériennes. «Il y a bien plus de chambres d’hôtels que de sièges d’avions, et cela permettrait de récolter de l’argent auprès des voyageurs locaux et des voyageurs d’affaires», propose ainsi Michael O’Leary. Selon le Président de Ryanair, «Ppersonne ne remarquerait une livre supplémentaire sur le prix d’une chambre d’hôtel, mais 12 livres ou plus sur un billet d’avion met les voyageurs hors d’eux». A coup sûr, M. O'Leary vient de se faire de nombreux amis dans l'hôtellerie britannique.






1.Posté par millier le 06/06/2011 21:30
Pour une fois l'initiative de mr Michael O'Leary m'apparait équitable

bravo pour l'aeroport de Alicante JC M