Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


SAS Go et SAS Plus décollent le 9 juin


SAS a refait ses «classes» pour les marchés scandinave et européen. A partir du 9 juin 2013, les voyageurs d’affaires s’installeront en SAS Go ou SAS Plus. La compagnie remplace également le plateau repas par un «café aérien» à bord de ses vols moyen-courriers. Une offre qui sent fortement la simplification du service !



SAS Go et SAS Plus décollent le 9 juin
SAS Go et SAS Plus remplaceront, dès le 9 juin 2013, les anciennes classes de services Business Class, Economy Extra et Economy sur l’ensemble des vols européens. Comme cela avait déjà été évoqué sur DéplacementsPros.com, l’offre SAS Go inclut l’enregistrement d’un bagage sans supplément, le café ou le thé à bord, ainsi que plusieurs solutions en libre-service comme l'enregistrement mobile. En plus des avantages offerts par SAS Go, SAS Plus comprend l’enregistrement de deux bagages sans frais supplémentaires, le service de SAS Fast Track, l'accès aux salons, les repas et boissons à bord ainsi que 200 % des points EuroBonus.

Selon la compagnie, les tarifs SAS Go sont similaires aux prix de l’Eco. Les billets SAS Plus, qui comprennent d'avantage de services, sont en moyenne 30 % inférieurs au prix de départ actuel que les produits Economy Flex et Economy Extra.

Un nouveau concept de restauration à bord
En remplacement du traditionnel plateau repas, Scandinavian Airlines (SAS) lance «Notre Menu», constitué à partir de produits frais. «Notre nouveau concept de café a été élaboré à partir des nombreuses suggestions de nos clients et voyageurs réguliers. Ce menu varié et sophistiqué leur procurera une plus grande liberté de choix, de sandwiches, wraps, salades et cakes», explique Joakim Landholm, Directeur Commercial chez SAS. Les emballages arborent aussi une nouvelle identité visuelle, qui a été conçue par la graphiste suédoise Lotta Kühlhorn.