Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 3 Novembre 2013

SNCF et CFF : un RER transfrontalier pour 2017



La compagnie suisse CFF et la SNCF s’associent pour créer un RER franco-valdo-genevois. La mise en service de cette ligne transfrontalière est prévue pour décembre 2017. Une société commune, à majorité CFF et basée à Genève, sera lancée d’ici à la fin 2014 pour gérer le projet.



CFF SNCF
CFF SNCF
Le futur RER franco-valdo-genevois, prévu pour fin 2017, desservira 230 km de lignes et 45 gares de part et d’autre de la frontière, dans un rayon de 60 km comprenant Coppet, Nyon, La Plaine, Bellegarde, Evian, La Roche-sur-Foron, St-Gervais et Annecy. Au centre de l’agglomération Genève-Annemasse, il y aura 6 trains par heure, 7 jours sur 7. Sur le reste du réseau, en heure de pointe, 2 relations seront proposées par heure au minimum.
Les CFF et la SNCF ont signé, le 30 octobre à Paris, la lettre d’Intention qui précise les prochaines étapes du projet du RER franco-valdo-genevois (RER FVG) aussi bien au niveau du calendrier que de l’organisation de la future exploitation de la ligne. Début 2014, les spécialistes des deux compagnies ferroviaires qui travaillent sur le projet transfrontalier, seront réunis à Genève. «Cela permettra d’optimiser les échanges sur les prestations à coordonner des deux côtés de la frontière, tels que les horaires, le matériel roulant, la tarification, les interfaces avec les réseaux nationaux, internationaux et les autres moyens de transports», précise le communiqué de la compagnie suisse. En outre, d’ici à la fin 2014, une société commune, à majorité CFF sera créée afin de définir les modalités d’exploitation du futur RER transfrontalier. Dans un premier temps, la nouvelle entreprise CFF-SNCF assurera le suivi et le pilotage de l’offre commerciale sur l’axe Genève-Bellegarde qui est une des branches du RER FVG. Cette ligne sera modernisée et desservie par de nouveaux trains régionaux, dès septembre 2014. Dans un deuxième temps, elle sera en charge du management de produit pour l’ensemble du RER FVG ainsi que de la conception de la production. Ce futur réseau transfrontalier devrait accueillir 50.000 clients quotidiennement.