Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 5 Novembre 2009

Sabre, le jeu de mécano



Déconstruire le billet pour permettre aux passagers d’obtenir une facturation sur-mesure, tel est le mécanisme auquel se livre aujourd’hui le GDS Sabre, qui aide ainsi les compagnies aériennes et les agences à gagner de la marge et de la fluidité.



Sabre, le jeu de mécano
La conférence TO.TE.C (pour TOurism TEchnology Conference) qui a lieu ce vendredi au Palais Brongniart à Paris sera l’occasion pour le GDS Sabre de faire la démonstration de son savoir faire. Le GDS (Global Distribution System), véritable tête de pont des compagnies aériennes, des hôtels ou des loueurs de voiture auprès des agences de voyage, travaille en effet à une agence du futur impressionnante. Dotée d’une dalle graphique tactile, le système actuellement en test à Dallas permet à l’agence de traiter son client depuis son accueil dans l’espace de vente jusqu’à la facturation sans quitter le même terminal, tout en ouvrant des dizaines de fenêtres différentes pour des visio-conférences , des vérifications d’informations et de réservations. Du bout des doigts.

Billets d’avion sur-mesure

Plus proche dans le temps, Sabre travaille actuellement sur la déconstruction des billets d’avion pour une facturation sur-mesure, exactement comme le pratiquent le site internet des compagnies low-costs depuis plusieurs années. Les compagnies mettant en place de plus en plus de services payants (choix de la place à bord, du plateau repas ou non, d’un bagage ou deux en soute,…), Sabre prépare la technologie informatique indispensable pour permettre aux agences, sans quitter leur application, de faire les choix pour leur client, les enregistrer en cas de changement de réservation ou pour la commande de futurs billets. Des intégrations identiques sont en cours pour le rail, avec la SNCF. Les solutions déployées devraient être intégrables ensuite dans les Self Booking Tools des entreprises, permettant au voyageur d’affaires de gagner du temps. A noter que le dossier ainsi généré est téléchargeable sur le mobile, permettant au voyageur de disposer de toutes les informations de son voyage dans sa poche, y compris les alertes pour des incidents, des retards ou des annulations d’avion. Seul inconvénient, la plate-forme mobile n’est aujourd’hui disponible qu’en anglais.

Déjà utilisée aux Etats-Unis pour United Airlines, la technologie doit être déclinée pour répondre aux particularités de toutes les compagnies qui font ainsi le choix de « déstructurer » leurs billets. Elles devraient être de plus en plus nombreuses : en période de vaches maigres, celles qui mettent en place cette formule de vente à la carte en attendent 15% de revenus supplémentaires. De quoi faire bailler les autres d’envie.