Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Saint Domingue: les pilotes comparaissent enfin


Après un an d’attente et 7 reports, les deux pilotes français accusés de trafic de drogue en République dominicaine comparaissent enfin devant la justice depuis vendredi. Les juges décideront lundi… s’ils doivent être jugés.



L’affaire remonte au 20 mars 2013. Un jet Falcon s'apprêta à décoller de Punta Cana en direction de la France lorsqu'il est arrêté par l'agence anti-drogue dominicaine. La fouille spectaculaire de l’appareil – un peu trop spectaculaire selon certains – révèlent la présence de près de 700 kilos de drogue dans une vingtaine de valises. Les pilotes et les deux passagers ont arrêtés. Les pilotes crient leur innocence et affirment qu’ils n’ont pas à contrôler le chargement d’un appareil, ce qui est du ressort de l’aéroport. Les reports multiples de leur audition ont provoqué la colère des autres pilotes qui ont menacé plusieurs fois de boycotter la destination hautement touristique, pour attirer l’attention des autorités sur cette affaire. Après un an d'attente, le début de la procédure judiciaire vient finalement de débuter. Les accusés, dont les quatre Français, ont commencé à comparaître ce vendredi devant le tribunal de Saint-Domingue, aux Antilles. Les auditions vont se poursuivre jusqu'à lundi, où les juges décideront si les quatre Français, emprisonnés de manière préventive depuis plus d'un an, seront oui ou non poursuivis pour trafic de drogue.