Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Sale temps pour Royal Air Maroc qui perd 1,8 millions d'euros par semaine


Oubliées les augmentations salariales pour 2012 et remises à plat des dépenses de fonctionnement ... Selon notre confrère Maghreb Emergent, Royal Air Maroc aurait décidé de mettre laz situation à plat dans le cadre d'un vaste plan de réduction des coûts. Driss Benhima, le Directeur de la compagnie, ne cache pas que les hausses régulières des carburants et la forte pression de la concurrence sont, entre autres, les raisons de ces pertes importantes.



Sale temps pour Royal Air Maroc qui perd 1,8 millions d'euros par semaine
"Une augmentation du prix du carburant à 115 dollars US contre 81 dollars budgétisé. Une situation qui a fait exploser la facture carburant, avec une hausse de 42%, une baisse du trafic du mois de mai de 11% et une prévision de moins 10 % pour juin 2011, à la suite des événements géopolitiques survenus dans la région. Ces facteurs exogènes très lourds impactent de manière grave la situation financière de la compagnie avec des pertes estimées à 20 millions de DH par semaine». Voilà, résumée par Driss Benhima, la situation actuelle de la compagnie. Pour la première fois de son histoire, la RAM devra affronter des pertes importantes même si elle aujourd'hui reconnue comme "la troisième meilleure compagnie en Afrique" au vu de son chiffre d'affaires. Pour les économistes marocains, cette situation est un signal d'alarme qui doit permettre à la RAM de repenser son modèle économique et de l'adapter à une concurrence low cost de plus en plus forte au départ des marchés européens.