Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Savez-vous vraiment utiliser votre téléphone mobile ?


Ne cherchez pas l'adresse ou le téléphone de Richard Brass, même en Californie où tout se sait, l'information est confidentielle. L'homme, un ancien de la CIA, a créé un business lucratif : il est coach en usage du téléphone mobile. Cela peut faire sourire et pourtant Richard est surbooké. Toutes les entreprises du high-tech se l'arrache.



Son job peut faire sourire. Pensez donc, payer pour apprendre à utiliser un téléphone ? Son téléphone ? L'idée paraît loufoque même si elle est pourtant plus que sérieuse. En une journée, il décortique tous les pièges de votre téléphone et en particulier les failles de sécurité repérées ou non par les utilisateurs, et que peu de constructeurs dévoilent. Mais au delà de ce paramétrage, Richard apprend à sécuriser un mobile et les données qu'il contient. Il enseigne le bon usage du wifi dans les lieux sécurisés et détaille les règles essentielles à connaître pour surfer sur le net avec son mobile. En un an d'activité, il a déjà formé plus de 300 personnes et s'attaque depuis quelques mois aux dangers du paiement mobile, selon lui "la pire des offres technologiques proposée aux utilisateurs".
Si les évolutions du mobile sont permanentes, la sécurisation, elle, est loin d'être la première préoccupation des constructeurs. Plus graphiques, plus rapides, les nouveaux mobiles privilégient souvent le look au détriment de l'usage professionnel qui en est fait. "Un téléphone sur deux est piratable en quelques secondes" et le transfert des données privées est, selon lui, un jeu d'enfant à la portée de techniciens bien équipés. Quant au wifi, "c'est le meilleur ami des escrocs" ! Tout est dit. Sans tomber dans la peur permanente, les utilisateurs formés par Richard apprennent, entre autres, à gérer un carnet d'adresses en le codant et en optimisant les entrées ou à protéger les échanges vocaux en évitant de rester statique et en se protégeant de la main. Deux points basiques du mobile que beaucoup, pourtant, ignorent. Il reste que Richard n'a pas encore fait d'émules en Europe et en France plus particulièrement. Ne doutons pas que, face aux risques, de telles missions devraient rapidement apparaître.

Philippe Lantris

Jeudi 19 Mai 2011


Notez