Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Sécurité aérienne : mais comment diable vont-ils faire à Paris ?




L'expérience nous a appris qu'il fallait se méfier des grands principes et des grandes idées. Après les déclarations du ministre français de l'intérieur, voilà que de nouvelles demandes, formulées par les autorités américaines, viennent faire pression sur les autorités françaises autour des contrôles de sécurité dans les aéroports. En montrant du doigt les citoyens de 14 pays jugés « dangereux » les USA créent les contrôles à deux niveaux. Ingérables dans la réalité.

Quand on voit à Roissy les disfonctionnements permanents liés à l’exploitation des portiques de sécurité, on se demande comment les Français pourront concrètement et efficacement appliquer ces mesures. D’autant qu’il y encore quelques mois à peine, des spécialistes américains de la sécurité n'avaient pas manqué de faire remarquer qu'une grande partie du personnel sécuritaire français était d'origine algérienne ou marocaine. L'Algérie est justement sur cette liste des pays à surveiller. Cette quadrature du cercle démontre bien que nous sommes entrés dans la sécurité « spectacle », celle destinée à rassurer le voyageur. Tout cela sent la précipitation et l'inorganisation. Pris les doigts dans la confiture, les spécialistes de la sécurité américaine en font aujourd'hui un peu trop pour se rattraper. Reste que le résultat risque bien d'être pénalisant pour tous ceux qui auront à prendre un avion. Retards, suspicions, absence de personnel aux portiques, la « fiesta » ne fait que commencer. Et au final, toujours la même rengaine, que la tentative d’attenta vient de confirmer : beaucoup de grands spécialistes de la sécurité, qu'ils soient américains ou européens, sont unanimes pour dire que toutes ces mesures sont inutiles pour qui est déterminé à agir !

Pourquoi alors ne pas mettre en œuvre rapidement ce que tout le monde reconnaît comme étant à ce jour le meilleur système de surveillance : la technologie. Les scanners corporels ont démontré leur efficacité. Ils sont aujourd'hui opérationnels et prêts à être implantés. C'est juste une affaire de gros sous. Parler ou gesticuler ne coûte rien. Les acheter si. D'autres technologies, encore testées en laboratoire, semblent également prêtes à être déployées efficacement dans les aéroports. Toujours une affaire de gros sous. Un eternel recommencement.

Marcel Lévy

Liste des pays dont les citoyens subiront des contrôles renforcés dans les aéroports américains : Afghanistan, Algérie, Arabie saoudite, Cuba, Irak, Iran, Liban, Libye, Pakistan, Somalie, Soudan, Syrie, Nigeria et le Yémen. Quatre de ces pays, soit Cuba, l'Iran, le Soudan et la Syrie, figurent en outre sur la liste américaine des pays accusés de soutenir le terrorisme international.

Mardi 5 Janvier 2010


Notez