Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 29 Novembre 2015

Ségolène Royal confirme le déploiement des portiques de sécurité pour les lignes Thalys



La ministre de l'environnement Ségolène Royal a profité de son passage à l'émission "Grand rendez-vous" Europe 1/Le Monde/iTELE, le 29 novembre 2015 pour confirmer la mise en place de portiques sur les quais des lignes Thalys. Elle a aussi évoqué d'autres mesures pour améliorer la sécurité du transport ferroviaire.



Ségolène Royal a assuré que les portiques de sécurité installés sur les quais d'accès des lignes Thalys, annoncés le 24 novembre dernier, seront bien en place d'ici le 20 décembre. Elle a expliqué: "Ce seront des contrôles simplifiés uniquement pour détecter les armes et les explosifs". Elle a assuré qu'il sera possible - comme pour l'Eurostar – de s'y soumettre 15 minutes avant le départ. Elle a ajouté: "Il y a des progrès technologiques considérables, maintenant il y a des portiques mobiles qui ne détectent que (...) les explosifs ou les armes. Il n'est pas question d'embêter les voyageurs avec les produits, les tubes de dentifrice, les limes à ongles etc". Le coût des appareils sera pris en charge par la SNCF. Pour le moment, il n'y a pas de dates précises pour un déploiement des portiques sur les lignes TGV. La ministre estime que la mesure prise pour les Thalys permettra de réaliser "un test grandeur nature".

Le gouvernement compte mettre en place d'autres dispositifs pour améliorer la sécurité des trains comme par exemple des brigades canines. «Nous allons lancer un plan de déploiement et de formation de nouvelles brigades canines dans les transports publics», a-t-elle indiqué.

Ségolène Royal a également été interrogée sur l'amélioration de la sécurité des accès aux pistes des aéroports. Elle a répondu: "C'est fait, il y a eu un renforcement très important des contrôles avec la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) de mon ministère, qui a mobilisé ses moyens. Nous devons être très exigeants sur ces sujets là". Elle a aussi expliqué: "Des indications ont été données pour contrôler les mécanismes de sous-traitance et surtout, pour qu'il n'y ait pas de sous-traitance à rebondissements, c'est-à-dire une sous-traitance auprès d'une entreprise qui sous-traite à nouveau à une autre entreprise. Il ne faut pas accepter des comportements comme ceux-ci. Des instructions ont déjà été données pour que ces sociétés de sous-traitance n'échappent pas à tous les contrôles".