Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 19 Décembre 2012

Selon HRG, la sécurité des voyageurs est plus importante que les économies



On pourra s'en étonner mais pour HRG, en 2013, la sécurité sera la priorité absolue pour les clients. Au delà d'une analyse interne, qui repose principalement sur un constat exprimé par les clients, la TMC estime, par la voix de Stewart Harvey, directeur commercial du groupe, que "La sécurité constitue un problème majeur pour toutes les nouvelles offres, passant littéralement au premier plan. En 2012, nombre de clients ont fait passer la sécurité avant les préoccupations relatives aux coûts et, selon nous, cette tendance devrait se poursuivre en 2013"



Cecilia Lim - Fotolia.com
Cecilia Lim - Fotolia.com
Que met on derrière le terme "Sécurité"? Pour HRG, lés événements météorologiques (comme le volcan islandais) sont des éléments de sécurité, tout comme le printemps arabe ou tout autre événement permettant de localiser des employés en cas d'urgence. Une problématique il est vrai très "touchy" pour les agences de voyage qui peuvent ainsi exprimer tout leur savoir faire dans la gestion des voyageurs. Mais au-delà, alors que plus de 63 % des déplacements professionnels français se réalisent en Europe, il est difficile de mesurer avec précision le poids de l'attente sécuritaire !
HRG précise que, selon ses observations, les frais de déplacement devraient augmenter en 2013, mais le dégroupage rendra les augmentations de prix moins transparentes. Le prix de base du billet n'augmentera certainement que de 1 % mais les frais accessoires individuels, tels que les frais de bagages et la nourriture et les services à bord, sont susceptibles d'augmenter de 6 à 8 %. Et de proposer la théorie des trois C : Consolidation, Conformité et Contrôle. Enfin, HRG prévoit que la technologie mobile se développera fortement mais précise que : "Il n'existe pas de norme appliquée à l'ensemble du secteur lorsqu'il s'agit de réservations de voyages sur téléphones portables". Enfin, pour la TMC, l'Asie-Pacifique et l'Amérique latine, avec des pays respectivement comme la Chine ou le Brésil, constitueront toujours des destinations pour les voyages d'affaires, mais pas de manière aussi évidente que les années précédentes. Le Vietnam et la Corée, véritables points chauds pour les entreprises, peuvent néanmoins faire exception à la règle.