Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Dimanche 28 Mars 2010

Selon l'ANAE, la communication événementielle retrouve le moral



L’ANAé (Association des agences de communication événementielle) prend régulièrement le pouls du marché au travers d’un questionnaire flash adressé à ses adhérents, tous les trimestres. L'étude ainsi menée permet de mesurer 5 "tendances" analysées par une cinquantaine d'agences, membres de l'Association.



Sur la tendance générale de ce printemps, près de 50% des agences de l’ANAé affichent leur confiance pour une relance économique d’ici à fin 2010. Et même, 67 % prévoit une augmentation de leur business en 2010 d’environ + 10 %. Par rapport à la même période en 2009, le nombre d’appels d’offres auxquels les agences ont répondu est supérieur de 10 à 25 % selon les activités.
Par rapport à novembre dernier, le moral général reste stable. L’appréciation sur leurs activités est cependant meilleure que celle qu’elles portent sur le marché (6,5/10 contre 5/10 en novembre 2009). Depuis la fin de l’année dernière, les recrutements dans les agences ont doublé ; 50% des agences ont recruté près de 70 collaborateurs. D’ici à la rentrée de septembre, une cinquantaine d’emplois seront créés si la tendance se confirme. Sur les typologie d’opérations, depuis janvier, les opérations de communication interne (conventions, séminaires, etc.) semblent mieux répondre aux attentes du marché devant les événements externes et surtout devant les voyages de motivation et les incentives qui restent encore en berne.

Enfin, pour près de 60 % des agences, le développement durable, qui reste un élément primordial dans les demandes reçues, est équivalent à la même période en 2009. Philippe Fournier, le patron de l'ANAé, estime que La crise ne semble pas terminée mais que de nombreux signes confirment une reprise sensible de nos activités. Les entreprises comprennent que la communication par l’événement est un moteur de la cohésion sociale et du développement».