Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 5 Janvier 2010

Selon le syndicat national des agences de voyages, le transport aérien donnerait des signes de sortie de crise



Le constat réalisé par la commission air du SNAV apparaît mathématiquement sans appel. En décembre, pour le deuxième mois consécutif, le nombre de billets d'avions émis en France par l'ensemble des agences de voyages ((on line et off line) est en progression : + 1,8 % en novembre et + 3,7% en décembre



Nombre de billets émis sur 12 mois glissants (En milliers - Source SNAV)
Nombre de billets émis sur 12 mois glissants (En milliers - Source SNAV)
Le chiffre d’affaires (qui correspond à la recette des compagnies aériennes) progresse moins rapidement : + 0,6% en novembre et + 1% en décembre. Cette situation (deux mois consécutifs de progression) n’était pas survenue depuis mai 2008.

Jean-Pierre Mas, le président de la commission Air, fait les comptes: l'année qui se termine confirme une baisse de -5,5% en nombre de billets et de -16,2 % en chiffre d’affaires par rapport à 2008. Il faut remonter à 1999 pour retrouver un aussi bas niveau d’activité.

Le prix moyen du billet d’avion émis en France est passé de 386 € en 2007 à 376 € en 2008 et à 334 € en 2009. Soit une baisse de -11,2% en 2009 (et -15,5% sur 2 ans). Une analyse trimestrielle de l’activité montre que les premiers effets de la dépression économique sont perceptibles dès juin 2008 (premier mois d’une longue série de baisses). La « dépression » s’est transformée en « crise » au quatrième trimestre 2008. Cette crise s’est amplifiée en 2009 avec un point paroxysmique en avril – mai 2009 (-25% de chiffre d’affaires et -11% de billets). Le troisième trimestre 2009 a marqué un infléchissement confirmé au quatrième trimestre par une «légère reprise » au cours des deux derniers mois de l’année.

C.A sur 12 mois glissants (En millions d'E - Source SNAV)
C.A sur 12 mois glissants (En millions d'E - Source SNAV)
De façon générale, le transport aérien constitue un indicateur précurseur de l’évolution de l’activité économique. La succession de deux mois positifs peut être perçue comme un signe encourageant pour les perspectives de l’économie française. On est tout de même loin d’atteindre les niveaux d’avant crise (mai 2008), plus de 8 milliards de C. A. par an, contre 6,4 milliards à fin décembre 2009 (- 20%) et 19,3 millions de billets contre 20,9 millions entre juin 2007 et mai 2008.