Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 21 Juillet 2014

Séoul veut interdire l'application Uber



Uber a rencontré de nombreux barrages judiciaires dans certaines villes européennes comme Berlin ou Bruxelles. Bien que sur un autre continent, la ville de Séoul se montre également peu accueillante avec la société de VTC américaine. Elle souhaite faire interdire l'application de l'entreprise.



La ville de Séoul a annoncé le 21 juillet 2014 qu'elle allait tenter de faire interdire l'application d'Uber. Elle a rappelé que le fonctionnement de la société américaine ne répondait pas à la législation sud-coréenne. En effet, dans ce pays il est interdit de faire payer une course si elle a été effectuée avec une voiture privée ou louée non enregistrée auprès des autorités. La municipalité a ajouté qu'elle lancera en décembre prochain une application qui permettra aux utilisateurs de localiser les taxis officiels et obtenir différentes informations, par exemple les tarifs. Comme en France, les chauffeurs de taxi de Séoul ont organisé de nombreuses grèves pour dénoncer la concurrence déloyale du service VTC, arrivé dans la ville en août dernier.
Uber a indiqué être «déçue» par les annonces de la municipalité. La société a ajouté qu'elles montraient que «Séoul risque de rester emprisonnée dans le passé ainsi qu'en marge de la ‘sharing economy’».