Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Singapore Airlines customise ses A380 pour le voyage d’affaires


La compagnie Singapore Airlines mise apparemment beaucoup sur la clientèle professionnelle. SIA a en effet demandé au constructeur Airbus de réduire le nombre de sièges proposés en classe économique sur les A380, pour les redéployer dans une classe affaires élargie. Objectif : augmenter l'offre en business, afin de mieux répondre aux attentes des voyageurs d'affaires, dont la demande augmente au sein de la compagnie.



Singapore Airlines customise ses A380 pour le voyage d’affaires
Les Airbus « relookés » de Singapore Airlines compteront 409 sièges au total, contre 471 sièges actuellement. La nouvelle configuration cabine comportera 12 Suites, 86 sièges en classe Affaires et 311 sièges en classe Economique. Les aménagements commandés par la compagnie aérienne entraîneront une diminution de 13 % de la capacité totale de l'A380 et de 22% en classe Eco, et permettront d’augmenter largement (43%) le nombre de sièges proposés en classe Affaires. La modification sera permise par le remplacement des 88 sièges Eco situés au pont supérieur par 26 sièges Business supplémentaires. Dans la nouvelle configuration, le pont supérieur de l'A380 sera donc 100% classe Affaires.
Cette nouvelle configuration cabine interviendra sur le 12ème A380 prochainement livré à Singapore Airlines, qui entrera en service en juin sur la ligne Singapour-Sydney. Les 8 prochains A380 livrés à Singapore Airlines proposeront également cette configuration, tandis que les 11 appareils A380 déjà livrés à SIA ne seront pas reconfigurés.
Après Sydney, la liste définitive des prochaines destinations susceptibles d'accueillir ces A380 nouvelle configuration n'a pas encore été arrêtée par Singapore Airlines. Mais les destinations européennes de l'A380 (Londres, Paris, Zurich), asiatiques (Singapour, Tokyo, Hong Kong) ou australiennes (Sydney, Melbourne) sont susceptibles de l'accueillir, prévient la compagnie.