Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Solar Impulse agace les finances Suisse !


Courteline était-il suisse ? On pourrait le croire à la lecture d'une information publiée aujourd'hui dans la presse et qui confirme que le ministère public de la Confédération Helvétique ouvre une enquête pénale après l'utilisation de l'aérodrome militaire de Dubendorf par Bertrand Picard et toute l'équipe de Solar Impulse.



Solar Impulse agace les finances Suisse !
Alors que le monde de l'aérien considère que l'expérience menée avec l'avion solaire est sans doute l'une des plus intéressants à suivre ces prochaines années pour l'aviation commerciale, les fonctionnaires suisses s'intéressent, eux, au financement des infrastructures utilisées par les concepteurs de l'avion. L'enquête engagée fait état de gestion déloyale des intérêts publics et vise directement le département fédéral de la défense (DDPS) qui avait mis un hangar gratuitement à la disposition de Bertrand Piccard. Aux yeux des contrôleurs financiers, cet avantage est une subvention qui ne repose sur aucune demande légale. Et d'ajouter que la Défense Suisse aurait même investi plus de 550 000 euros dans des travaux d'aménagement.