Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Lundi 16 Mai 2011

Solar Impulse donne des idées à Boeing et Airbus (avec vidéo)



L'avion "solaire", qui a traversé le 13 mai dernier, la Suisse la France, le Luxembourg et la Belgique sans essence, à une vitesse moyenne de 50km/h et une altitude de 1800 m pendant 630km donnerait des idées aux constructeurs Boeing et Airbus. Pour Bertrand Picard, à l'origine du projet, l'appareil est d'abord porteur de "valeurs écologiques". Il doit servir d'exemple à toux ceux qui travaillent à rendre le transport aérien moins polluant.



Du côté des grands constructeurs, y compris chez les nouveaux entrants comme les chinois, le solaire peut éventuellement apporter quelques innovations à bord des appareils même si on ne sait pas encore comment il serait possible de l'intégrer. Pas question pour l'instant d'imaginer un A380 qui volerait à l'énergie solaire. "Ce serait ridicule" précise même un ingénieur d'Airbus qui ajoute "qu'en l'état des connaissances scientifiques actuelles, ce serait impossible". Reste que des tests auraient pourtant été réalisés pour intégrer des panneaux solaires sur des ailes de gros porteurs mais les résultats ne sont pas bons et la solidité de l'ensemble très relative. Plusieurs cabinets d'étude auraient même proposés des solutions solaires aux constructeurs mais aucune ne serait fiable. Des projets qui, dans tous les cas, ne permettraient qu'une alimentation électrique qui couvrirait 10 à 30 % des besoins d'un l'appareil. Le patron de IATA, Giovanni Bisignani, pense qu'il faudra entre 50 et 70 ans de recherche pour aboutir à une intégration solaire dans les gros porteurs. A moins que la science n'aille plus vite qu'il ne l'imagine.