Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Sommes-nous réellement d’aussi mauvais conducteurs ?


Avec près de 30% des déplacements professionnels qui se font en voiture, au risque de choquer les "Fangio" en herbe, nous sommes tous d’assez mauvais conducteurs... C'est AXA qui le dit, dans un sondage qui analyse les comportements des Français au volant, à travers un baromètre annuel, réalisé avec TNS Sofrès



Pour cette 9è édition, les résultats sont sévères : les infractions perdurent en ville (vitesse excessive, non-respect du feu orange et oubli du clignotant). Pire, nous minimisons nos erreurs, persuadés qu'elles n'ont pas d'effets sur notre conduite ! Et les commentaires sont sans appel : selon l'étude, «A peine 6 automobilistes sur 10 peuvent être considérés comme bons conducteurs aujourd’hui. Un chiffre en recul par rapport à 2012, où ils étaient 67%. La proportion de mauvais conducteurs est passée de 33% à 40%. Ce sont les conducteurs "inconscients" qui relativisent le danger lié aux différents comportements à risques qui enregistrent la hausse la plus marquée : 14% en 2013, alors qu’ils étaient 11% en 2012. Les "fous du volant", ignorant des règles de base et coutumiers d’infractions graves, paraissent aussi plus nombreux: 7% en 2013; ils étaient 5% en 2012. Quant aux "affranchis", ces automobilistes adeptes d’une conduite rapide et sportive qui commettent beaucoup d’infractions, leur proportion tend à progresser également : 19% en 2013, ils étaient 17% en 2012 » Et ben !
Une fois donnée l’information, on se demande comment on peut encore conduire une voiture en France. Certes, la route n’est pas sans danger. Pire que l’avion et plus mortelle que le bateau. Quant on sait que seuls 35% des conducteurs (contre 44% en 2012) sont vertueux, il y a de quoi s’effrayer !. Parmi la litanie des chiffres qui marquent, deux retiennent spécialement mon attention. Le premier affirme que 4 Français sur 10 roulent à plus de 65 km/h en ville. Je ne laisserais plus mon gamin traversr seul. L’autre révèle que 2 conducteurs sur 10 envoient ou consultent des SMS au volant. Les bras m’en tombent ! Les experts affirment que l’entreprise à un rôle formateur à jouer… Qu’elle ne joue pas toujours. Et c’est sans doute ce travail qui devra être mené ces prochains mois. Entre productivité permanente et sécurité, il faudra choisir quelle route prendre. Dites moi où se trouve la bonne ? C'est un début.

Hélène Retout

Jeudi 18 Avril 2013


Notez


1.Posté par Georges le 19/04/2013 13:07
Eh ouais !!
Malheureusement, ces données paraissent crédibles !
Une fois cela posé que fait on ?
Il faut d'abord aller plus aller plus loin dans l’analyse. D’abord parce que la situation est loin d’être homogène sur le territoire. Tout comme il y a des cités de non-droit, il y a des rues et routes de non-droit ….. et curieusement, il y a assez souvent superposition !!!
On ne peut nier que dans certaines cités la loi républicaine et la vie citoyenne est ou a été supplantée par celles des clans et des tenants de trafics illicites. Pour autant, déploie t’on les militaires et compagnies de CRS sur tout le territoire et d’une manière prioritaire dans les campagnes de Corrèze (au hasard !).
De la même façon, on ne peut nier l’existence de rues et routes de non-droit ; des secteurs où les feux de signalisation ou les sens interdits sont simplement devenus des éléments du décor, des agglomérations dans lesquelles les remontées de files en contresens est une démonstration de finesse, le franchissement de ralentisseurs à grande vitesse (de préférence devant les établissements sensibles) celle de la virtuosité, etc ….. A cela ajoutons la circulation avec des permis achetés quelques centaines ou milliers d’Euros à l’étranger, le cas échéant échangés contre des permis français ou européens sans contrôle d’aptitude, ajoutons encore la circulation sans assurances, ….
Avec tout cela, vous l’aurez compris, nous avons le cocktail parfait qui justifie le plus naturellement du monde de limiter la circulation sur autoroute à 120km/h, le periph parisien à 80, et multiplier le nombre de radars !! évident , non ?
Ben autant que de chercher le trafic de drogue dans la campagne de Corrèze !!
bien cordialement
Georges

2.Posté par GUEDET FX le 19/04/2013 14:51
Pure désinformation, tissus de mensonge concocté par les anti-voitures et les industriels du matériel répressif !
La réalité, telle que je la constate au quotidien, est totalement différente, jamais les automobilistes n'ont été aussi respecteux des règles du Code de la Route.
Mais jamais certains enquêteurs n'ont été ausi menteurs !
Pour leur commander de nouvelles études, bien sûr...

3.Posté par seris le 19/04/2013 19:48
Nier la vérité de ces faits seraient grandement dangereux pour les automobilistes français. Nous sommes loin de la désinformation ou du mensonge ! Ne vous racontez pas n'importe quoi. La route tue et tue beaucoup trop !
Seris

4.Posté par Georges (SN) le 22/04/2013 10:22
J'interviens car je commente occasionnellement sur ce site sous le pseudo "Georges". Or je ne suis pas du tout d'accord avec le commentaire ci-dessus signé par "Georges". La négligence au volant n'est absolument pas synonyme de cités, criminalité, trafics, etc. Elle est omniprésente et elle est le fait de beaucoup de citoyens lambda qui par ailleurs n'ont rien à se reprocher. Je ne connais pas la Corrèze, mais je connais la Manche, et je peux vous dire que beaucoup d'automobilistes à la campagne conduisent comme des imbéciles, qui, par exemple considèrent que le statut d'automobiliste leur confère une priorité sur le piéton ou le cycliste (qui bien souvent n'ont d'autre choix que de s'écarter). Beaucoup d'idiots roulent beaucoup trop vite dans les villages, ou sont incapables de ralentir pour croiser sur les routes de campagne trop étroites. Il faut dire que la loi est souvent de leur côté, avec des limitations à 90 sur des petites routes où il est, de fait, dangereux de rouler à plus de 60 ou 70. Quand à la conduite sur autoroute, combien de français connaissent la notion de distance de sécurité? Pas beaucoup.